Société

La Cour suprême livre Ravi Pujari à l’Inde

Selon les informations exclusives de Libération online, la Cour suprême a rejeté, ce mercredi, le recours introduit par Ravi Pujari contre son extradition vers son pays d’origine, l’Inde.

EXTRADITION –  La « terreur des stars de Bollywood », comme on le surnomme dans son pays, vivait à Dakar, où il avait ouvert un restaurant, avec une fausse identité. Depuis son arrestation en janvier 2019, il a multiplié les manœuvres pour ne pas être livré à Dehli qui le réclamait depuis des mois.

Ce n’est pas la première fois qu’un criminel d’une telle envergure est appréhendé par les forces de sécurité.

En juillet 2018, les autorités policières sénégalaises ont arrêté le criminel international Guillermo Fernandes Bueno.

Bueno, discrètement remis aux autorités espagnoles, avait été appréhendé par le Commissariat Spécial de Karang, au moment où il s’apprêtait à franchir la frontière.

Il était en compagnie d’une femme, Maria Elena Riz Sancho, née le 14 juin 1979, à bord d’un véhicule de marque Wolwagen de couleur blanche, immatriculé 0208GPH, châssis n° 080834.

Arrivé sur le territoire sénégalais, par la voie terrestre, au poste frontalier de Diama, en provenance de la Mauritanie, le 28/07/2018, il se faisait aussi passer, en usant de faux, pour  Pedro José Hernandez Trancho, né le 23/01/1971 à Torrelavega (Cantabria), titulaire du passeport n°PAF811932 délivré le 09/11/2017, devant expirer le 09/11/2027.

Maderpost / iGFM

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close