- Advertisement -

La Chine critique vivement l’invitation de Taïwan au «sommet de la démocratie» de Joe Biden

C’était une promesse de campagne du président américain, la première version du « sommet de la démocratie » aura lieu en ligne les 9 et 10 décembre 2021. Au total, 110 pays sont invités dont Taïwan, ce qui a aussitôt fait bondir Pékin.

ETATS-UNIS – Cette invitation américaine lancée à Taïwan a déclenché une double réaction côté chinois : d’abord celle du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, qui a fait part de sa « ferme opposition » et rappelé que, pour la Chine populaire, « Taiwan n’a pas d’autre statut que celui de partie intégrante de la Chine ».

Une « erreur »

La porte-parole du bureau chinois des Affaires taïwanaises, Zhu Fenglian, s’est opposée – c’est une constance de la diplomatie chinoise – à « toute interaction officielle entre les États-Unis et la région chinoise de Taïwan », qualifiant au passage l’invitation faite par les États-Unis à Taïwan « d’erreur ».

Pour les autorités communistes, cette proposition de Biden est un camouflet après la rencontre virtuelle entre les présidents américains et chinois, il y a un peu plus d’une semaine. Une rencontre où, pour Pékin, la question de Taïwan et de la « Chine unique » était justement centrale.

La Chine cherche une réponse

A cette « erreur », Pékin cherche déjà une réponse qui passe probablement par un resserrement des liens avec les pays non invités au « sommet des démocraties ». Hier mardi, la Chine et la Russie se sont rapprochée d’une alliance militaire de facto en convenant d’étendre leur coopération par le biais d’exercices stratégiques et de patrouilles conjointes en Asie-Pacifique.

Maderpost / Aps  

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles