- Advertisement -

Top 10 des pays plus gros producteurs de diamants

Entre 24 et 36 tonnes de diamants sont extraites chaque année des roches de kimberlite ou de lamproïte dans le monde. Où sont les principales mines de diamant ? Quels pays disposent des plus gros gisements et des pierres de meilleure qualité ?

DIAMANTS – Le diamant a beau être rare, près de 142 millions de carats ont été sortis de terre en 2020. La plupart des diamants de haute qualité découverts depuis 1870 proviennent d’Afrique, notamment des mines du Botswana ou d’Afrique du sud, d’où a été extrait le Cullinan, le plus gros diamant brut jamais découvert.

Mais rappelons-nous que 80 % des diamants sont en réalité utilisés pour des usages industriels et n’ont donc pas besoin d’être énormes ! Du coup, les premiers pays producteurs de diamant ne sont pas forcément ceux auxquels on pense.

1. Russie

  • Production 2020 : 23 millions de carats
  • Réserves estimées : 650 millions de carats

La Russie est depuis plus de 10 ans le plus gros producteur mondial de diamants, grâce notamment à ses mines d’Oudatchnaïa et de Mir, non loin du cercle arctique en République de Sakha. Le plus gros diamant russe jamais découvert, nommé « 26e Congrès du Parti communiste de l’Union soviétique » et pesant 342 carats, a d’ailleurs été sorti de la mine Mir en 1980. La compagnie minière Alrosa, détenue à 33 % par l’État russe, extrait à elle seule 27 % de tous les diamants dans le monde, selon Statista.

Mine de diamant d’Oudatchnaïa en Sibérie. © Хакимов Хабир
  • Production 2020 : 16 millions de carats
  • Réserves estimées : 310 millions de carats

Le Botswana, un pays du sud de l’Afrique 30 fois plus petit que la Russie, tient le 2e rang des plus gros producteurs de diamant au monde en nombre de carats : ses diamants sont en effet plus gros et de meilleure qualité que ceux extraits en Russie. 12 à 15 millions de carats sont extraits chaque année de la mine de Jwaneng, détenue à moitié par le gouvernement botswanais et l’entreprise De Beers. Découverte en 1972, ce serait la mine la plus chère du monde par sa valeur.

Le Botswana est le 2e producteur mondial de diamants. © poco_bw, Adobe Stock

3. Canada

  • Production 2020 : 13 millions de carats
  • Réserves estimées : NC

La découverte de diamants au Canada a constitué une grosse surprise pour les géologues, et l’exploitation commerciale n’y a débuté qu’en 1998. Le pays est pourtant aujourd’hui l’un des premiers producteurs au monde, même si certaines mines ont déjà dû être fermées en raison des conditions d’exploitation particulièrement difficiles. La plupart des gisements se trouvent en effet dans le nord du pays, dans des endroits isolés et recouverts par la glace une bonne partie de l’année.

Mine de diamant de Diavik au Canada. © Axelspace Corporation

4. Angola

  • Production 2020 : 8,5 millions de carats
  • Réserves estimées : NC

L’extraction de diamants a commencé en Angola il y a plus de 100 ans alors qu’il s’agissait encore d’une colonie portugaise. La majeure partie des diamants d’Angola provient de mines alluviales, comme celle de Lulo, au centre du pays, d’où seize pierres de plus de 100 carats ont déjà été découvertes. Il existerait aussi des filons de kimberlite mais l’instabilité politique a longtemps empêché une évaluation précise des réserves potentielles.

La mine de Catoca en Angola. © Gsmart-ao
  • Production 2020 : 7,7 millions de carats
  • Réserves estimées : 54 millions de carats

C’est en Afrique du Sud que furent découverts les premiers diamants d’Afrique. Bien qu’il n’en soit plus le premier producteur, le pays demeure aujourd’hui incontournable sur le marché du diamant. Ses grands dykes et ses dépôts alluvionnaires produisent des diamants d’une qualité exceptionnelle, notamment ceux de couleur bleue, très rares et très chers. La mine de Cullinan, d’où est sorti le plus gros diamant brut jamais découvert, a aujourd’hui été supplantée par les mines de Finsch et de Venetia.

Diamant extrait de la mine de Finsch en Afrique du Sud. © StrangerThanKindness

6. République démocratique du Congo

  • Production 2020 : 3,7 millions de carats
  • Réserves estimées : 150 millions de carats

La production officielle de diamants en RDC s’élève à 3,7 million de carats, mais on estime qu’il existerait plus de 700.000 mineurs illégaux dans le pays. Malgré une production assez importante, la valeur des diamants est assez faible car seuls 20 % des pierres sont de qualité joaillerie. Les filons diamantifères sont nombreux mais difficiles à exploiter puisqu’il faut souvent creuser plus de 30 mètres pour les atteindre. De plus, la production est essentiellement artisanale donc peu rentable.

La plupart des diamants de RDC proviennent de mines artisanales. © Julien Harneis, Flickr

7. Namibie 

  • Production 2020 : 1,9 millions de carats
  • Réserves estimées : NC

Les premiers diamants ont été extraits de Namibie en 1908, alors que le pays était encore sous protectorat allemand. La majorité des diamants sont trouvés sur la côte, alors qu’aucun filon n’y est recensé. Du coup, les géologues pensent que les diamants proviennent des kimberlites de l’Afrique du Sud voisine et ont été transportés par les rivières. Alors que les filons s’épuisent peu à peu, la compagnie nationale Namdeb a commencé à explorer les fonds sous-marins profonds, dont ont déjà été extraits 12 millions de carats.

L’ancienne mine de diamants de Kolmanskop en Namibie. © jbdodane, Flickr
  • Production 2020 : 1,1 million de carats
  • Réserves estimées : NC

La mine de Letšeng, au sud-est du Lesotho, est considérée comme produisant les meilleurs diamants au monde. Une dizaine de diamants de plus plus de 300 carats ont été extraits de la mine depuis 2006, dont un énorme diamant jaune de 442 carats en 2020 ou le « Lesotho Legend », une pierre de 910 carats découverte en 2018. La mine de kimberlite Mothae, située à 5 kilomètres seulement et entrée en production en 2018, est elle aussi réputée pour ses diamants de très haute qualité.

La mine de Letšeng au Lesotho. © Arthur Chapman, Flickr

9. Australie

  • Production 2020 : 340.000 carats
  • Réserves estimées : 39 millions de carats

L’Australie n’a commencé à produire ses premiers diamants qu’en 1981 et s’est alors rapidement imposée comme premier producteur de diamants de qualité gemme. Mais les gisements ont été vite épuisés et la production n’arrête pas de chuter. La principale mine du pays, située à Argyle au nord de l’Australie, a définitivement fermé en 2020. Elle était connue pour ses diamants roses, extraits de cheminées de lamproïte, une roche moins courante que la kimberlite.

La mine d’Argyle en Australie. © Dan Nelson, Flickr

10. Tanzanie

  • Production 2020 : 260.000 carats
  • Réserves estimées : NC

La Tanzanie est le 8e producteur africain de diamants, avec 260.000 carats extraits en 2020. La production est essentiellement concentrée dans la mine de Williamson, située au nord du pays à environ 100 km du lac Victoria. Découverte en 1940, elle fonctionne depuis sans interruption, ce qui est en fait l’une des plus anciennes mines au monde encore en activité. Ses réserves sont estimées à environ 38 millions de carats. Parmi les plus gros diamants extraits de cette mine figure une pierre de 388 carats découverte en 1990.

Mine de diamant de Williamson en Tanzanie. © Hansueli Krapf

Maderpost (sources : USGSStatistaBizVibe)

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles