- Advertisement -

Affaire Sonko – Clédor Sène met-il de l’huile sur le feu ?

Désigné comme l’auteur d’un enregistrement qu’on lui prête et qui serait selon plusieurs sites en ligne à l’origine de l’arrestation d’Assane Diouf d’abord puis Guy Marius Sagna dans la soirée, Clédor Sène a indiqué dans la soirée, dans une vidéo depuis chez lui, qu’il n’est pas dit que l’enregistrement appelle à brûler le pays.

POLITIQUE – Clédor Sène a par contre indiqué que sa coalition est dans une logique de « résistance » dans les quartiers et les villes du pays, soutenant que la « liberté a un prix » et que les leaders qu’ils sont, se sont « sacrifiés » pour faire barrage à la « dictature » de Macky Sall qui pourrait imposer son dictat même « au-delà de 2035 ».

Evoquant une possible arrestation de Ousmane Sonko, accusé de viols et menaces de mort, Clédor Sène que l’on a dit recherché par la police a rétorqué que les gendarmes comme les limiers savent ou où il habite. « J’habite en face de la gendarmerie, et il y a une caméra de surveillance (publique) devant chez moi, si la police ou les gendarmes veulent venir m’arrêter, ils savent où je suis ».

Cadre avec d’autres leaders activistes, dans un mouvement politique dénommé « Le Peuple », Clédor Sène relève que la situation n’est pas arrivée à un point où il faut faire appel à la violence. Il dit toutefois que la démocratie appartient au jeunes et avertit : « Si Macky Sall gagne cette paire de manche, c’est-à-dire arriver à arrêter Ousmane Sonko, les activistes, les lanceurs d’alerte et la société civile, sachons que le Sénégal ne sera pas en paix jusqu’en 2040, par contre si nous nous levons maintenant, sachons que nous pouvons inverser la tendance maintenant ».

Une plénière est convoquée mardi à l’Assemblée nationale pour la levée de l’immunité parlementaire du député de Pastef Ousmane Sonko, accusé de viols répétés par la masseuse, Adji Sarr, 21 ans.

Le situation tendue du pays depuis l’annonce du scandale n’est pas sans laisser craindre le pire, voire le syndrome Khadim Bousso, au regard des postures tranchées et du lourd silence qui pèse depuis.

Le Sénégal, fortement éprouvé par la pandémie qui a fait plus de 800 morts depuis le 2 mars 2020, est sous surveillance a confirmé à Maderpost une source bien introduite.

Maderpost 

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

0FansJ'aime
2,676SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles