- Advertisement -

Vol de conteneurs au port, une Forte exercée sur la justice pour desserrer l’étau

Les choses se corsent pour le patron de la société Proxy, Mansour Diop et ses présumés complices dans le vol de conteneurs au Port autonome de Dakar. Selon le quotidien l’Observateur,  ils ont bénéficié d’un retour de parquet. Une information judiciaire a été ouverte pour élucider ce dossier qui atterrit en instruction. Mais, Une forte est exercée sur la justice pour desserrer l’étau autour de la bande à Mansour Diop.

PORT-DAKAR – La journée a été très longue, hier, pour certains magistrats du Tribunal de grande instance de Dakar qui ont subi une pression énorme. Les appels téléphoniques sont venus de toutes parts pour supplier les juges de mettre la pédale douce dans le traitement de l’affaire du vol des conteneurs de Maersk Line au Port de Dakar. Une affaire pour laquelle Mansour Diop, patron de la société «Proxy», ses complices Ibrahima Diop, Momar Ndiaye, Badou Ndoye, Mariama Diop en sa qualité de directrice de la société ayant pour sigle «F.i.e.v.» et l’entrepreneur Niyeu M. Gomis, sont arrêtés. Seulement, si ce dossier a suscité une telle importance en haut lieu, c’est parce que l’une des présumées complices est, d’après des informations de L’Observateur, «l’épouse d’un haut gradé de l’Armée.

Le groupe a bénéficié, hier lundi, d’un second retour de parquet à la suite de celui obtenu vendredi dernier, suite à leur déferrement au parquet de Dakar par les limiers du commissariat de Bel-Air, pour, association de malfaiteurs, vol commis en réunion avec usage de moyens roulants et recel de 11 conteneurs vides au préjudice de «Maersk Line.

Mais, renseignent des sources au sein du tribunal de grande instance de Dakar, pour l’heure, aucun cabinet d’instruction n’a encore été désigné pour instruire le dossier. Conséquence, les mis en cause seront à nouveau présentés ce mardi matin, au parquet du tribunal de grande instance de Dakar, pour être fixés sur leur sort.

La société Maersk Line avait constaté le non-retour des 11 conteneurs convoyés par la société Proxy, dont la structure chinoise «China Road And Bridge Corporation Sénégal Sarl», avait reçu livraison.

 Maderpost

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles