- Advertisement -

Vers l’élaboration d’une stratégie nationale de réduction des risques d’une catastrophe

Un atelier de partage sur le diagnostic des capacités nationales en matière de réduction des risques de catastrophe (RRC), s’est ouvert jeudi, à Dakar, en vue de l’élaboration d’une stratégie nationale de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation aux changements climatiques (AAC), a constaté l’APS.

CLIMAT – Plusieurs Organisations non gouvernementales, le système des Nations Unies (FAO-PNUD), des chefs de services étatiques déconcentrés et décentralisés et la société civile, ont pris part à cet atelier qui s’est déjà tenu dans les autres régions du Sénégal.

Selon les organisateurs, la rencontre s’inscrit dans les orientations des pouvoirs publics, rappelées en Conseil des ministres du 06 Novembre 2019 et du 08 avril 2020 par le Chef de l’Etat, Macky Sall.

Le gouverneur de la région de Dakar précise que cet atelier offre l’occasion aux participants d’apporter leurs contributions à travers un diagnostic exhaustif des dispositifs de prévention et de coordination des interventions existantes à l’échelle nationale.

« Ce diagnostic va permettre d’évaluer de façon exhaustive les pertes et risques liés aux changements climatiques ainsi que le dispositif institutionnel de protection civile dans l’optique d’apporter les redressements nécessaires », a souligné Al Hassan Sall.

Selon lui, il permet aussi de prendre en compte les réalités et le contexte de chaque région.

Dans cette perspective, il a fait savoir que l’Etat du Sénégal est dans la posture d’anticipation, de prévention et de recherche de solutions afin d’assurer la protection des populations, notamment par la mise en place d’un dispositif institutionnel de gestion des catastrophes.

« A l’issue des travaux de cet atelier nous pourrons avoir le profil risque de chaque région et également le diagnostic des capacités nationales pour ensuite faire une synthèse nationale qui va précéder à l’élaboration de la stratégie nationale de protection civile et de réduction des risques de Catastrophe », a détaillé le directeur de la Protection civile, Abdoulaye Noba.

Ce document de panification sera accompagné d’un plan opérationnel 2022-2030, a rassuré M. Noba.

Le rapport provisoire du diagnostic déjà élaboré sous l’accompagnement du cabinet d’experts du CADRI est axé sur le profil de risque du pays ainsi que de ses forces et faiblesses en rapport avec les quatre priorités (du cadre d’action de Sendai 2015-2030), lit-on dans le document de presse.

Maderpost / Aps

 

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
3,047SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles