Pour la Patrie et l’honneur africain

FOOTBALL – Le Sénégal retient son souffle, accompagné de l’Afrique qui compte sur les Lions pour glaner, enfin, le premier succès continental dans ce Mondial compliqué pour ses fils, avec un premier tour rasoir aux allures d’un abattoir pour sélections africaines.

Le Sénégal prie, l’Afrique avec. Le Président Macky Sall n’a raté de convier son peuple et les savants du pays à convoquer les esprits afin qu’ils interviennent dans les trajectoires des ballons polonais, pour les détourner de leur but et de tracer adroitement celles sénégalaises afin qu’elles atteignent leur objectif, fassent mouchent et offrent au Sénégal un succès retentissant.

Comme on aime si bien le dire chez nous : « balle by takana ». Les jeux sont faits.

Pour autant, c’est sur le terrain que ce se jouera ce première match du Sénégal. Sur une pelouse russe guère propice aux Africains, que les Sénégalais devront faire parler leur puissance, leur culture technico-tactique, leur engagement et détermination pour toucher le ciel moscovite.

Le pari est possible. Il suffit d’y croire. D’arriver sur le pré avec un état d’esprit à toute épreuve, rompue à 90 minutes de galères si nécessaire, au terme desquelles la joie résonnera de Dakar au Cap. De l’Ouest à l’Est. C’est dire combien plus d’un milliard d’Africains attendent du Sénégal.

Africains, ils seront tous Sénégalais ce mardi. Dans ce match qui n’est après tout qu’une rencontre de football avant, pendant et après laquelle s’expriment des sentiments bouleversants. Il suffit de jeter un regard sur facebook, les réseaux sociaux, dans les rues de Dakar, pour savoir que les Sénégalais se sont pris d’amour pour leur sélection nationale.

Youssou Ndour a appelé à l’Union nationale, le Président Macky Sall s’y est engouffré, fonçant comme il n’est pas permis, au point d’installer ses pénates à Moscou. Le temps des matches des Lions. Il faut qu’il y croit dur comme fer pour agir de la sorte. Peut-être que son avenir présidentiel se joue dans ce Mondial. Qu’il tente le pari de l’impossible. Seul Dieu sait. Mais le 25 février 2019 est un autre jour.

Ce mardi 19 juin 2018 compte plus que tout. Sûrement. Regardons-nous dans les yeux et osons dire le contraire.

Alors chers Lions, à vous de jouer, de tout donner, pour que vibre avec vous tout un pays, pardon  tout un continent, au terme de ce match qui nous prend de Dakar au Caire, en passant du Sud au Nord, l’estomac.

Habib NGOM

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Des arrestations après la séquestration de 353 personnes à Dakar (Gendarmerie nationale)

La Gendarmerie nationale a déclaré dimanche avoir arrêté 43 individus soupçonnés d’avoir séquestré 353 personnes dans plusieurs communes situées dans la région de...

Un spécialiste rappelle l’importance de l’éducation aux médias

Omar Seck Ndiaye, spécialiste de la communication, a rappelé, samedi, à Dakar, l’importance de l’éducation aux médias pour les lecteurs, les auditeurs, les téléspectateurs...

C. O. Hann : « Si Macky est candidat en 2024 ce sera pour un 2ème mandat »

Macky Sall n’en est qu’à son premier mandat, du point de vue de la constitution. C’est, en tout cas, ce qu’estime le ministre...

Accusé d’avoir reçu une BMW X5 de Macky Sall – Massaly envoie une citation directe à Thiaye Diaby ce lundi

Mamadou Lamine Massaly est plus que décidé à laver son honneur devant les tribunaux pour avoir été accusé d'avoir reçu du président Macky Sall...

Pape Bouba Diop est décédé

Pape Bouba Diop, ancien international sénégalais de football, est décédé, ce dimanche, en France, des suites d'une longue maladie à l'âge de 42 ans,...

Newsletter

Subscribe to stay updated.