- Advertisement -

Inondations – 27,8 milliards de francs Cfa mobilisés pour l’année 2021

L’Etat du Sénégal a dégagé 27,8 milliards FCfa constitués de ressources internes et externes dans la lutte contre les inondations, a déclaré le directeur du Budget, Mamadou Moustapha Bâ, dimanche 22 août 2021, lors du lancement du Plan national d’organisation des secours.

INONDATIONS – Selon le directeur du Budget, sur les ressources internes de l’Etat, des crédits sont prévus dans la loi de finances initiale et dans la loi de finances rectificative.

«Ces 27,8 milliards prennent en compte l’ensemble des projets et programmes qui contribuent de façon efficace à la lutte contre les inondations pour l’année 2021. Ces ressources internes ont été mobilisées jusqu’à concurrence de 83 %. Les 17 % restants, c’est de l’ordre de 4 milliards. L’administration paie après service fait », a déclaré le directeur du Budget, rassurant qu’actuellement, au Trésor public, il n’existe aucun retard de paiement lié aux inondations.

M. Bâ a évoqué deux points qui, à son avis, sont importants. Il s’agit de la matrice d’actions prioritaires en prévision et le programme d’urgence de Keur Massar.

«Pour la matrice d’actions prioritaires, 1,7 milliard avait été budgétisé. Il a été question de financements additionnels de 500 millions FCfa. L’acte a été préparé et sera disponible dès aujourd’hui. Sur le 1,7 milliard, jusqu’ici 850 millions sont engagés. C’est totalement payé. Le reliquat, on surveille. Dès que les engagements se feront, les paiements suivront», assure le directeur du Budget.

S’agissant du cas spécifique de Keur Massar, il soutient que les 15 milliards FCfa concernant l’autorisation d’engagements donnée par l’Assemblée nationale, ont été approuvés.

«Les crédits mobilisables dans l’année au titre de la gestion 2021, sont d’un montant de 7,5 milliards de francs CFA. Ils ont été mobilisés à hauteur de 83 % et ont été totalement payés. Le reliquat est de l’ordre de 768 millions. Nous attendons les engagements en vue des paiements», explique-t-il.

S’agissant du Plan Orsec, le directeur du Budget précise que le Trésor public reste attentif aux ressources additionnelles requises validées par les autorités. Il rassure que le schéma budgétaire permet de mobiliser les ressources dans les plus brefs délais.

«Une fois que les crédits sont validés, on fait des réaménagements qui ne vont nécessiter ni des décrets d’avance, ni des lois de finances rectificatives mais des actes de gestion à savoir des arrêtés de virement de crédits et des arrêtés de transferts de crédits», a fait savoir M. Bâ.

«Nous pouvons dire avec raison, que les ressources qui ont été budgétisées au titre du programme de lutte contre les inondations, ont été mobilisées de façon satisfaisante. On est prêt au Ministère des Finances pour payer les dépenses déjà budgétisées et qui ne sont pas encore arrivées au Trésor public», a ajouté le directeur du Budget.

Maderpost / Leral

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,995SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles