- Advertisement -

El Mackyléro !

C’est la fin des haricots ! Colt 45 en main, le Macky a envoyé outre 2024, les présidentialistes de son camp. Encore qu’il ne faudrait pas exclure, par endroits, des escapades déraisonnables, en terme de gestion de portefeuilles.

Même si, nous savons tous, que très peu, sont tombés de leur station, pour abus de biens sociaux, d’enrichissement sans cause ou détournement de biens publics.

Même si, la nomination du Felix à l’Intérieur, n’est pas pour nous faire ignorer, que certains devraient surveiller leurs arrières. S’ils ne veulent pas croupir, à leur tour, sous l’exutoire de Karim Wade. La Cour de répression de l’enrichissement illicite, pour crime de lèse people.

Motus et bouche cousue donc, pour tout un bon monde, que Goor Sall a dézingué, sans prévenir, sans coup férir.

Je ne sais pas où est-ce qu’il a appris la politique le Macky, mais reconnaissons lui une qualité. Il n’a pas son deux, quand il s’agit de torpiller l’adversité, de la mettre au pas, sans en donner l’air.

Il suffit de revoir l’image de l’opposition, venir lui témoigner sa sympathie et sa solidarité en mars 2020, après la déclaration de l’installation du Covid-19 au Sénégal, alors qu’elle lui a contesté toute l’année 2019 la régularité de sa réélection, pour se convaincre de la patience de sioux du prince. Bien que né après les indépendances, l’ami de Mahmoud Saleh a le doigté d’un mohican.

Le ménage étant fait devant sa porte, même si l’on peut considérer, que la Mimi, est peut-être celle de son entourage, qui peut le plus lui faire ombrage, du fait de stature internationale et de son coup de gueule sans chichi. Il reste tout de même au Macky de museler l’empêcheur de tourner en rond, afin qu’il ne devienne pas le cauchemar post-2024.

Vous l’avez compris, le très Seck Idrissa, devra la jouer très serré, en alignant bien au-delà des syllabes et des versets, un génie politique qu’on ne lui reconnaît plus, pour stopper El phénoméno Sonko. Le désormais chef de l’opposition sénégalaise.

Au regard des réseaux sociaux, il n’y a pas à redire. Idy a du pain sur la planche. Il ne faut pas qu’il aille croire que le Macky, qui sait comment s’y prendre quand il s’agit de se débarrasser des poids morts et ambitions déplacées, lui a fait un chèque en blanc avec un contrat à durée indéterminé.

Le temps lui est compté et le 3e mandat est une maladie contagieuse en Afrique de l’Ouest.

Enfin et tant mieux pour la presse, voilà les cartes redistribuées. D’abord la reconstruction de la grande famille libérale, ensuite l’isolement du phénomène Sonko, enfin la mise sur orbite du Président Seck, adoubé à coups de consultations économique, sociale et environnementale.

Quand je vous disais qu’on allait immanquablement vers un pseudo gouvernement d’union nationale bien avant le bouclage des deux ans de Macky 2.

Locales et législatives obligeants, le Macky a pris les devants. 2024 est trop important pour courir le risque d’halluciner bien avant.

Encore que rien ne dit que nous ne sommes pas au début du cauchemar. Faites vos jeux, les paris sont ouverts !

Jummah mubarrack et bon week-end à tous

Charles FAYE

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,832SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles