- Advertisement -

9e Forum mondial sur L’eau – Comment Dakar s’est préparée

Les travaux du 9e Forum mondial de l’eau prévu en mars 2022 au Sénégal, pour la première fois en Afrique subsaharienne et dont la seconde réunion des parties prenantes est annoncée pour les 14 et 15 octobre prochains au CICAD, Diamniadio, ont débuté dès après l’édition précédente à Brasilia, au Brésil pour la préparation et la réussite de celui de Dakar qui devait avoir lieu en 2021 comme l’indique le calendrier qui fixe la rencontre mondiale sur l’eau tous les trois ans avec une forte mobilisation de la communauté internationale.

EAU – Dakar, rassemblera ainsi en mars prochain une diversité de connaissances partagées, pour sensibiliser les décideurs politiques, sociaux et économiques sur les problèmes de l’eau dans le monde. Il s’agira pour Dakar d’assurer le plein succès du Forum, en terme d’organisation, de méthode et mobilisation. Des milliers de participants sont attendus pour des travaux de connaissances partagées, pour aligner les activités sur un programme commun et créer une action collective pour atteindre ces objectifs communs, notamment les ODD sans s’y limiter.

Pour le succès dudit forum, il a été soumis aux connaissance un développement du contenu devant « s’articuler autour de quatre priorités : la sécurité de l’eau et de l’assainissement; le développement rural; la coopération; et les outils et moyens, qui seront chacune coordonnée par un groupe pilote ».

Ainsi des groupes d’action ont été créés à un niveau plus ciblé dans chacun de ces domaines prioritaires, avec des liens potentiels avec les cibles des ODD, pour développer des synergies et faciliter d’éventuelles contributions directes à la réalisation de l’Agenda 2030, sur la base d’indicateurs établis :

Priorité « Sécurité de l’eau et de l’assainissement »

Mettre en œuvre le droit à l’eau et à l’assainissement et assurer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les situations de crises

Améliorer la qualité de l’eau et la gestion des déchets

Réduire les maladies et les décès liés à l’eau

Protéger et restaurer les écosystèmes et les forêts, y compris les zones côtières et marines, et lutter contre la désertification

Mettre un terme à la perte de biodiversité aquatique et aux espèces envahissantes dans les écosystèmes aquatiques

Renforcer la résilience et la capacité d’adaptation au changement climatique et aux catastrophes naturelles

Priorité « Coopération »

Mettre en œuvre la GIRE à tous les niveaux
Mettre en œuvre la coopération transfrontalière pour favoriser la paix et prévenir les conflits

Développer la coopération internationale et le renforcement des capacités pour favoriser la paix

Renforcer la coopération dans le domaine des infrastructures hydroélectriques et polyvalentes

Renforcer la coopération Nord-Sud, Sud-Sud et triangulaire dans les domaines de la science, de la technologie, de l’innovation, du partage des données et de l’information et du renforcement des capacités

Renforcer les partenariats multipartites

Priorité « Eau pour le développement rural »

Assurer l’accès universel à l’eau (en milieu rural)

Assurer l’accès universel à l’assainissement (dans les zones rurales)

Assurer des pratiques agricoles durables, y compris la productivité et l’efficacité de l’eau, la réduction de la pollution diffuse et la diminution des pertes alimentaires

Engager et habiliter les communautés rurales à être les moteurs du développement socio-économique par l’eau

Réduire le fossé rural-urbain pour freiner la migration

Priorité « Outils et Moyens »

Mobiliser des ressources financières supplémentaires et promouvoir les mécanismes de financements innovants

Mettre en œuvre les principes de bonne gouvernance de l’eau, y compris la prise de décision participative

Favoriser une approche sensible à l’eau en matière de législation et de réglementation

Mettre en place des institutions efficaces, responsables et transparentes à tous les niveaux et promouvoir l’intégrité

Accroître l’utilisation rationnelle et la gestion durable de l’eau par la science, la technologie, l’innovation et l’éducation

Le 9ème Forum souhaite se concentrer sur des résultats concrets, pour lesquels une action collective sera organisée et présentée à travers des sessions. Cela signifie que les groupes d’action identifieront les moyens de faire avancer ensemble l’agenda de l’eau dans des domaines spécifiques de manière continue.

De cette façon, le Forum ne sera plus qu’une série de sessions, mais un engagement à avancer ensemble. Les groupes d’action s’appuieront également sur un groupe consultatif, qui peut agir comme une communauté de pratique plus large englobant une variété de parties prenantes.

Les groupes consultatifs sont constitués par le biais d’un appel ouvert et fonctionnent sur une base volontaire. En particulier, ils peuvent être sollicités pour réagir et commenter différentes propositions, exprimer leur intérêt à participer activement à diverses activités, répondreaux enquêtes, etc.

Le Forum servira de point de départ pour rendre compte de ces activités collectives et renforcer la coopération future vers des objectifs communs. Cela permettra la création d’une série d’activités visant à réaliser collectivement des changements concrets.

Initialement prévu en mars 2021, le 9e Forum a avait été reporté du fait de la pandémie du Covid-19. La réunion de lancement du 9ème Forum mondial de l’eau s’est tenue à Diamniadio, les 20 et 21 juin dernier.

Youssou Ndour, le chanteur Sénégalais, est l’Amabassadeur du 9e Forum mondial sur l’Eau prévu du 22 au 27 mars 2022.

Maderpost

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles