L’économie sénégalaise est dynamique avec des perspectives très favorables, selon le FM

Le chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) au Sénégal, Corinne Delechat n’est pas du même avis que les analystes économiques qui peignent un tableau sombre pour la situation économique du Sénégalaise. Elle a affirmé que le Sénégal a «une économie extrêmement dynamique avec des perspectives très favorables.

NOTE – «Je ne suis pas de leur avis. Je trouve que le Sénégal est un pays extrêmement dynamique avec un potentiel important. Avec la première phase du Plan Sénégal Émergent (PSE), on a réussi à  enclencher une dynamique de croissance économique élevée. On est passé de 3 à 4 % pendant longtemps, à des taux de  6 à 7 %.

Il s’est quand même passé quelque chose. On a une croissance de 6% en 2019 qui aurait pu être un peu plus élevée, parce qu’on avait une prévision qui ramenait à une croissance de 6,6. Il faut comprendre qu’on a eu un démarrage un peu faible au niveau de l’année, mais on est en train d’avoir une dynamique qui va en s’accélérant et on prévoit une croissance de 6,8 % en 2020. En moyen terme on des perspectives très favorable avec l’investissement privé et les investissements dans les ressources en hydrocarbures. C’est un pays dynamique et l’émergence est à porté de main», a assuré la responsable de la mission du FMI.

Elle a fait cette déclaration lors d’une conférence de presse qu’elle a présidé ce matin, à Dakar, suite à un accord de principe conclu entre les services du Fonds Monétaire International (FMI) et l’Etat du Sénégal au titre de l’Instrument de Coordination des Politiques Economiques (ICPE) dans la phase 2 du PSE.

Selon Corrine Delachat, la mission du FMI et les autorités sénégalaises se sont accordées sur un ensemble de politiques macroéconomiques et des réformes structurelles susceptibles de favoriser l’approbation d’un nouveau programme au titre de l’ICPE.

A en croire la chef de mission du FMI, ce nouveau programme s’articule au tour de plusieurs piliers, notamment l’accompagnement de la stratégie du Gouvernement qui vise à accélérer le développement du secteur privé pour une croissance forte et inclusive, le soutien de la politique budgétaire qui visera à maintenir la viabilité des finances publiques et la soutenabilité  de la dette à moyen terme, mais également la conduite des réformes du gouvernement soutenu par l’ICPE pour une transparence dans la gestion des ressources issues de l’exploitation des récentes découvertes d’hydrocarbures.

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Covid-19: Le Sénégal abandonne le test des cas contacts asymptomatiques

 Les autorités sanitaires sénégalaises ont apporté des changements considérables dans le processus de dépistage des personnes infectées par la covid-19. Le Directeur du Centre...

Dr Abdoulaye Bousso: « Plus de 200 personnes refusent d’aller dans les centres de traitement »

On en sait un peu plus sur les raisons qui ont poussé les autorités sanitaires sénégalaises à valider la stratégie de prise en charge...

Coronavirus : 236 agents de santé infectés au Sénégal

Le bilan de la progression de la pandémie fait état de 7054 cas positifs  dont 4599 guéris, 121 morts, 1 évacué et 2333 personnes...

Meurtres de Binta Camara, de Tamsir Sané et de Ibou Diop: Le verdict est tombé!

  La chambre criminelle de Tamba a donné son verdict sur 3 des affaires dont l’issue était très attendue. Il s’agit des procès des...

  Coronavirus – Le décompte à 5morts ces dernières 24 heures

La liste des morts liées au covid-19 s'est enrichie de 5 unités ces dernières 24H a indiqué jeudi le ministère de la Santé et...

Newsletter

Subscribe to stay updated.