- Advertisement -

Youssou Ndour visite l’imprimerie « Impack » du Groupe Futurs Médias en néo-capitaine d’industrie

Le Président du conseil d’administration du Groupe Futurs Médias (GFM) accompagné d’une forte délégation dont le Directeur général de son groupe de presse et de son imprimerie et plusieurs autres vice-présidents de Youssou Ndour Head Office et des différents supports média, a visité mardi les locaux de l’imprimerie IMPACK, premier nouveau-né de Futur Industries financé à hauteur de 15 milliards de francs Cfa dont 4 milliards sur fonds propre.

INDUSTRIE – C’est en néo-capitaine d’industrie que Youssou Ndour s’est présenté à son imprimerie de Diamniadio, faisant savoir aux journalistes présents et à l’assistance qu’il intègre un secteur qui devra désormais compter avec lui.

« IMPACK est le premier-né de Futur Industries qui va créer d’autres d’autres industries, je l’espère In Sha Allah », a laissé entendre la star planétaire arrivée dans le monde des média vers la fin des années 1990, à travers une première expérience « COM7 » et par la suite Sport FM qui précédera son groupe de presse devenu au bout de quelques années le leader de la place, voire de la presse privée dans la sous-région et en Afrique subsaharienne.

Expliquant les péripéties qui ont retardé pendant plusieurs années le démarrage de l’imprimerie, Youssou Ndour a indiqué que tout est rentré dans l’ordre et que l’imprimerie est prête à répondre « 24 heures sur 24 heures aux demandes du marché ». « L’offre et quelle offre est désormais disponible », a-t-il martelé.

« Je l’ai mise en place dans le cadre de la diversification. Nous sommes dans un contexte où il faut diversifier pour solidifier l’emploi et apporter la confiance aux travailleurs. Plusieurs choses ont perturbé le travail de la presse ces derniers temps. Dieu merci, Birane a eu l’idée lumineuse de mettre en place un tel projet, de concert avec d’autres intervenants », a-t-il expliqué.

Parlant de l’imprimerie, Youssou Ndour fait savoir au marché de l’impression, de l’emballage et du packaging, qu’IMPACK fait partie « des plus performantes de la sous-région ». « Ce sont des machines allemandes, en termes de robustesse, de performances et autres, elles peuvent tourner 24 heures sur 24 heures ».

De plus, le nouveau capitane d’industrie a noté la coïncidence marquante avec la grosse question de l’emploi agitée ces dernières semaines.

« Nous, nous parlons peu et travaillons plus. Nous préférons poser des actes concrets. Le Groupe Futurs médias s’est inscrit dans une démarche solide », a laissé entendre Youssou Ndour, soulignant « malgré le retard qui a eu lieu dans le démarrage du projet, le personnel était sur place et a toujours été payé, même si le travail n’avait pas démarré ».

Remerciant le personnel pour la confiance, le promoteur a insisté sur le professionnalisme. « Ce sont des professionnels dont le savoir-faire est recherché au Sénégal et en Afrique. »

Concernant toujours le personnel de l’imprimerie et les emplois à pourvoir, l’artiste, magnat de presse et néo industriel, a dit sa préférence pour les natifs de Diamniadio et insisté sur la formation des jeunes au métier d’imprimeur. Youssou Ndour est même allé plus loin en interdisant à la direction générale de l’imprimerie d’avoir une direction commerciale.

« J’en appelle plutôt aux apporteurs d’affaires, quels qu’ils soient et où qu’ils soient au Sénégal. Je lance le mot. L’imprimerie ne pourra pas démarcher au-delà de Diamniadio, il n’y aura pas de commerciaux, que tous les Sénégalais intéressés pour être apporteur affaires entrent en contact avec la direction générale, ils auront leur commission », a-t-il dit.

Maderpost

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,914FansJ'aime
2,754SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles