Y en a marre !!!

Vice-président de Global Voice et connu pour son « humanisme », Serigne Ben Niang, ancien enfant de troupe réputé pour ses prises de position, reprend les « armes » sur sa page Facebook pour solder les comptes avec la prétendue « suprématie blanche » dont les dernières sorties sur la race noire en plein temps de crise du covid-19 ont plongé les Africains dans tous leurs états. Ci-dessous son texte visité par Maderpost.
TRIBUNE – « J’ai dû rater le mémo où le reste du monde a décidé, avec notre tacite approbation, que nous autres noirs africains étions des enfants d’un moindre dieu. Des péchés d’Israel dont on nous accuse aux noms d’oiseaux, quolibets et autres mimiques dégradants, les noirs africains sont restés stoïques certes mais pas assez engagés pour changer les paradigmes d’où sont nés certaines perceptions et comportements à notre égard.
Je laisserais aux sociologues le soin d’épiloguer sur le complexe d’infériorité de certains d’entre nous et de leur tendance à accepter la condescendance voire le traitement de moins qu’humains que leur infligent toutes les autres races. Nous avons vécu l’esclavage, la colonisation, la négation de nos civilisations et de notre contribution à l’humanité. Qu’à cela ne tienne! Mais il est inacceptable qu’il prospère, de nos jours, une idée selon laquelle le noir est inférieur aux autres races, limite sauvage, moins intelligent, incapable de réflexion ou d’organisation sociale.
Les mimiques et cris de singe sont le lot quotidien des joueurs en Europe, l’extrême droite européenne a le vent en poupe avec ses programmes anti immigrants et anti noirs.
Marine Le Pen dit haut ce que pensent tout bas les Français, ingrate rétribution de siècles d’exploitation.
Nous vivons les affres du racisme chez les arabes, autant au Maghreb que dans les pays du Golfe où l’on questionne le bien-fondé et la pertinence de notre choix de l’Islam comme religion, noirs que nous sommes donc déjà « brûlés » par le Divin.
Plus proche ou en notre sein, l’arrogance et le mépris de la communauté libanaise à l’égard des Africains renseignent sur leur état d’esprit (un autre débat pour un autre jour).
Maintenant, après Shithole Trump dont le seul programme est d’effacer de l’histoire des États Unis, le nom de Obama et de ses 8 années de pouvoir, colportant des théories racistes pour rassembler autour de lui les suprémacistes blancs qui n’ont pas encore digéré de voir un noir à la tête de leur pays, après donc ce fieffé narcissiste, voilà que les Chinois s’y mettent.
Leur mensonge d’état et propagande démissionnaire a fini par faire porter aux Africains l’origine du Coronavirus qu’ils auraient amené en Chine et dont ils sont toujours porteurs.
Des scènes et vidéos révoltantes circulent sur le net qui prouvent que le Chinois lambda, dans son ignorance ubuesque a mordu à l’hameçon de cette déception d’état. Que dire de la provocation grotesque de cet imbécile patenté de docteur français qui proposait ses vaccins d’essais sur les sauvages africains?
À y voir de près, ils ont toujours essayé de régir nos vies. De la réduction démographique dont Macron s’est fait le chantre à la prolifération d’ONGs qui implémentent des programmes visant à mieux nous contrôler, nous sommes restés silencieux fort longtemps face à leurs exactions. Il est temps de dire « Assez, Enough ».
La réponse à l’idiotie du Dr Mira est édifiante sur l’état d’esprit et le ras le bol des Africains. Nous ne devons plus permettre à quiconque de nous insulter impunément. Nous devons créer les conditions de riposte en canalisant les efforts individuels divers dans des organisations structurées qui peuvent apporter une réponse cinglante à tout débordement ou appeler au boycott de certains pays ou produits en émanant.
Si les juifs ont pu s’organiser après l’holocauste pour ne plus être les souffre-douleurs du monde, nous pouvons en faire de même ou mieux.
Portons le combat vers eux, apportons leur la contradiction et la riposte. Mettons à nu leur ignorance et leur hypocrisie, inversons les rôles. Ils veulent nos ressources premières sans lesquelles leur modèle de société s’effondrerait.
Ils contrôlent nos dirigeants qui jouent leur jeu malgré eux, sachant le sort qui les attend en cas de refus de soumission (Khadaffi, Gbagbo et Sankara) et au final nous abreuvent d’injures et de qualificatifs rabaissants.
Something is fundamentally wrong with that picture. »
Serigne Ben NIANG
Vice Président Global Voice

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Gouvernance – Les Etats-Unis rejettent l’innocence établie du président de la BAD

Steve Mnuchin (photo), le secrétaire d’Etat américain au Trésor (l’équivalent du ministre des Finances), a rejeté les conclusions de l’enquête d’un comité qui a...

MFDC – Kompasse Diatta n’est plus le chef d’état-major du cantonnement de Sikoune

La section de Balantacounda du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance a connu un remaniement au niveau de son état-major. MFDC - Selon...

Coronavirus – Les cas graves en progression

Les cas graves de Covid-19 sont en progression a constaté mardi Maderpost à la suite de la communication du ministre de la Santé et...

Coronavirus et « faux décret » à la Une

Les quotidiens reçus mardi à l’APS mettent en exergue la situation de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, la célébration de la fête de...

Une femme de 58 décède des suites de la Covid-19 lundi

Une femme âgée de 58 ans est décédée ce lundi à l'hôpital Principal des suites d'une infection à la Covid-19, rapporte le ministère de...

Newsletter

Subscribe to stay updated.