- Advertisement -

Situation des Sénégalais vivant sur le sol américain, les dossiers des Sénégalais assassinés, le consul général de New York à cœur ouvert!

L’Etat du Sénégal a un projet de recensement des Sénégalais vivant à l’étranger. Aux Etats-Unis, le travail a démarré. C’est le Consul général qui le confirme. El Hadji Amadou Ndao, que nous avons accroché à la 6e édition d’Afrik Impact, qui se tient à Denver, a également évoqué la situation des Sénégalais vivant sur le sol américain. Les dossiers des Sénégalais assassinés aux Etats-Unis notamment l’incendie criminel de la famille Ndiol de Denver et le meurtre d’Abasse Mbaye étaient aussi au menu de cet entretien accordé à Emedia.

ENTRETIEN – Que pouvez-nous nous dire de la situation, de manière générale, des Sénégalais aux Etats-Unis

Les Sénégalais constituent une communauté extrêmement dynamique, avec des compatriotes qui ont réussi leur intégration dans la société américaine. Et d’autres qui apprennent encore à intégrer la société américaine. De manière générale, je dois dire que nos compatriotes ne rencontrent pas trop de difficultés concernant les aspects administratifs qui concernent le Sénégal. Par exemple, les passeports, les cartes nationales d’identité etc…Tous ces services sont disponibles pour eux. Maintenant, pour ce qui est de leur statut aux Etats-Unis, parfois, il y a des difficultés. Souvent ce sont des problèmes liés aux lois de l’immigration. Par exemple, certains n’ont pas de statut régulier ici et c’est là où ils rencontrent des difficultés.


Certains émigrés Sénégalais se retrouvent souvent dans des difficultés de renouvellement de leurs passeports ou autres documents administratifs. Est-ce le cas, ici, aux Etats Unis ?

Ce problème est un vieux souvenir depuis une bonne période. La confection de passeport se fait régulièrement sans difficulté. Parfois, nous avons des pannes techniques. Mais, ça c’est l’apanage de tout service ou organisation. Mais, en dehors de cela, nous n’avons pas de problème particulier. Pour l’établissement des passeports, on les fait à New York en quelques heures. Pour nos compatriotes qui quittent les autres Etats à l’intérieur des Etats Unis, il y a un protocole pour qu’ils puissent avoir leur passeport en une journée .


Il y a un seul siège de confection de passeport dans tous les Etats Unis ?

Oui. Seul le Consulat couvre toute l’étendue du territoire américain.


Comment les Sénégalais ont vécu la pandémie ici ?

La communauté a été très éprouvée par la pandémie. Ça été dur. Mais, c’est à l’instar des autres communautés qui vivent ici. New York a été frappé par la pandémie de manière extrêmement remarquée pour ne pas dire violente. On a enregistré beaucoup de pertes en vies humaines.

Le nombre ?

Les Sénégalais décédés de Covid-19, lors de la première et 2e vague, sont au nombre de 18. Nous avons récemment enregistré 14 autres Sénégalais décédés de la maladie. En tout, 32 cas de décès durant ces périodes où c’ était difficile. Après, il y a eu quelques autres cas.


Est-ce que les Sénégalais d’Amérique avaient eu à bénéficier de l’aide de l’Etat Sénégalais durant la pandémie. ?

Oui ! Et d’ailleurs, c’est une décision à saluer. Nous avons effectivement eu notre part de ces fonds dégagés par le président de la République. C’est un comité dirigé par l’ambassadeur qui l’avait gérés. La mise en œuvre s’est faite principalement à New York avec le Consulat général. Beaucoup de nos compatriotes en ont directement bénéficié. Les familles qui ont eu des cas de décès avaient 2000 dollars (environ 1 million de F CFA) et ceux qui étaient bloqués ici ou malades ont bénéficié de 500 dollars (environ 275 000 F CFA). Pour les autres, c’était un appui de 300 dollars (160 000 F CFA) pour les aider à traverser cette période difficile, parce que, c’était une période où beaucoup gens avaient été impactés et ont fini par perdre leur travail.

À combien s’élevait l’enveloppe reçue par la diaspora sénégalaise d’Amérique ?

Globalement nous avons reçu environ 198 millions de F CFA.


Est-ce vous avez eu à recenser des Sénégalais qui ont perdu leur travail durant la pandémie ?

Ah oui ! Nous le vivons tous les jours. À chaque fois, des compatriotes nous font part de perte de travail qui aboutit à des tensions financières et économiques .

Actuellement, il y a combien de Sénégalais aux Etats Unis ?

Il y a à peu près 100 mille Sénégalais qui vivent dans notre circonscription consulaire. Il y a un effort de recensement qui est en train d’être fait à travers le Consulat général avec l’immatriculation de nos compatriotes qui résident dans la juridiction. Nous nous appuyons aussi sur les associations pour recenser nos compatriotes pour ceux qui ne sont pas prompts à se déplacer au niveau du Consulat pour se faire immatriculer. Ce travail de recensement est en train d’être fait .


Combien de Sénégalais sont incarcérés dans les prisons aux Etats Unis ?

Aujourd’hui, nous avons 7 compatriotes qui ont des difficultés avec la justice. Et leur détention est liée à des crimes. On a également une très bonne partie de nos compatriotes, des centaines, qui sont dans les centres de détention pour des raisons d’immigration. Et là, je voudrais lancer un message, parce que, beaucoup de nos compatriotes ont tendance à quitter des zones comme le Brésil ou l’Argentine pour essayer de rejoindre les Etats-Unis pensant qu’à leur arrivée l’accès sera facile. Mais, le plus souvent ils sont confrontés à des difficultés à leur arrivée et terminent dans des centres de détention pour après être expulsés au Sénégal. Ce sont des expériences éprouvantes et extrêmement difficiles. Ils dépensent beaucoup d’argent et à l’arrivée, il n’est pas sûr qu’ils réussissent à entrer sur le territoire américain. Je lance un message aux parents qui sont au Sénégal afin qu’ils découragent, autant que possible, nos compatriotes à ne pas se lancer dans ces genres d’aventures.

Le Sénégalais Seydou Diop condamné pour le meurtre de son épouse et sa fille


Le 5 août dernier 2020, 5 membres d’une même famille sénégalaise ont été assassinés ici à Denver. Où en êtes-vous avec le dossier de la famille Ndiol ?

« Le dossier avait connu un dénouement dans la mesure où les auteurs de ce crime crapuleux ont été appréhendés et arrêtés par la police. L’Etat du Sénégal avait joué un rôle extrêmement important. D’abord, pour établir un climat de collaboration avec les autorités de l’Etat du Colorado. Mais aussi avec les autorités de la ville de Denver notamment avec le maire, le chef de la police et le chef du service des Sapeurs-pompier. Cela avait permis de pouvoir apporter un certain appui. La lettre qui avait été initiée par le Consulat général pour permettre à la police, donc à l’investigation, de décrocher de Google la permission de pouvoir collecter des données qui ne seraient pas disponibles sans cette intervention du Consulat du Sénégal. Cela avait permis à l’investigation de collecter des données qui ont permis d’avoir une piste pour arriver à l’arrestation des auteurs.

L’autre affaire de meurtre concerne Abass Mbaye, un autre Sénégalais tué au mois de juin dernier à Rhod – Island. Est-ce que le dossier a connu une avancée ?

Ce sont deux de nos compatriotes qui ont été assassinés à Rhod Island. Je m’étais personnellement déplacé pour aller présenter les condoléances du président de la République et du Gouvernement aux familles éplorées. J’avais également pris langue avec les autorités locales notamment la police pour signifier l’intérêt particulier que l’Etat du Sénégal porte sur le dossier. Cela avait suscité une réaction de la police. Le chef du service d’investigation criminelle m’avait saisi pour dire qu’il était sur deux pistes et qu’ils étaient confiants que ces pistes pourraient aboutir à quelque chose. Les familles avaient été informées de cela.

Donc, les auteurs de ce meurtre n’ont pas encore été arrêtés ?

Jusqu’à présent, il n’y a pas encore eu d’arrestation. Mais les enquêteurs ont des pistes sérieuses. Les investigations peuvent prendre du temps, parce que les enquêteurs ne veulent pas faire des erreurs qui pourraient leur coûter des procès. C’est la raison pour laquelle ils veulent être très prudents et souvent ça peut prendre du temps. Vous avez vu avec la famille NDiol. Les choses se sont passées au mois d’août, il a fallu des mois après pour que les enquêteurs puissent mettre la main sur les auteurs.

Maderpost / Emedia

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,995SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles