- Advertisement -

Politikè !

J’ai peur ! Non pas parce ce que je suis un froussard qui se débine au moindre bastringue, mais parce que cette tétanie collective, happée par ce temps poussiéreux et combinée à la pesanteur politico-judiciaire qui pollue nos quotidiens covidés, ne laisse présager rien d’ordinaire !

CHRONIQUE – Et ce ne sont pas les cancans, nourris à doses calculés de détails croustillants d’auditions, servies à la soupe populaire, qui vont me rassurer.

A moins que je ne me trompe, ce qui serait fort bien, même si ce n’est pour tout le monde !

CHRONIK CHARLE FR 19-02M

Mais comme le fredonnait Julio Iglesias, le chanteur préféré de Mame Awa, en amour, pardon en politique, il y a toujours un perdant.

Ce qui n’est pas faute de réalisme dira le tortueux politicien, avec perfidie et cynisme.

Ainsi est politikè et le Sénégal n’échappe pas à sa philosophie.

A dame Justice, dernier rempart de kratos et démos, de servir la vérité et l’éthique, en restant droit dans ses bottes.

Le Sénégal retient son souffle, le monde nous regarde et le pétrole est à deux doigts de couler à flot.

Il suffit de zieuter les derniers communiqués du conseil des ministres pour se rendre à l’évidence.

La communication du pétrole et du gaz, digne d’une ambiance de cathédrale, jeûne dans les limites ministérielles au grand dam du Macky.

C’est à peine, si le Macky n’a pas demandé à sa ministre et à ses directeurs de faire le plein, pour mettre les gaz dans sa feuille de route de retombées locales. Sans jeu de mots avec les lointaines municipales.

La question est plutôt le contenu, que les contenants cachent aux Sénégalais.

Le message est clair, le Macky veut dans le pipe des opérateurs Galsen pur jus.

Et pour que cela se fasse, il faut informer, encore informer et toujours informer.

Information qui devrait d’ailleurs avoir la même teneur côté vaccins chinois passés de la rubrique don à celle d’achat sans explication aucune.

Les supputations sur les prix qui vont déjà bon train, ne sont pas près de finir avec le lot annoncé de 7 autres millions de doses, devant assurer l’immunité collective.

Une autre brèche d’ouverte.

Mais qui en aura cure avec l’Affaire Sonko.

Nous voilà retombés sur nos pieds avec la hantise de jours carabinés.

On n’avait pas besoin de ça. La pénitence, le jeûne, le carême auquel répondra quelques semaines après Ramadan suffisaient à notre peine. Mais il a fallu en rajouter. Rien de personnel ni d’impersonnel.

Espérons que le chemin de croix guidera la raison et que la foi collective l’emportera sur le chaos.

Jummah Mubarak et bon week-end à tous

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,833SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles