Persécution des chauffeurs de camion zambiens en Afrique du Sud

Hakainde Hichilema, économiste et homme politique zambien, candidat malheureux à plusieurs reprises de la présidentielle de son pays, interpelle l’Afrique du Sud et les Africains, suite à la persécution que subissent les camionneurs zambiens et d’autres nationalités dans le pays de Mandela.

« Nous avons appris avec tristesse la violence et les mauvais traitements continus et croissants infligés aux chauffeurs routiers zambiens ainsi qu’à ceux d’autres pays africains opérant ou se déplaçant à travers l’Afrique du Sud ».

 

Ce n’est pas seulement douloureux en raison de l’impact économique que cela a sur la région, mais aussi pour les revenus des chauffeurs routiers qui travaillent dans des conditions difficiles pour gagner leur vie et subvenir aux besoins de leur famille.

Nous sommes également troublés par ce phénomène malheureux en raison de ce qu’il entraîne dans l’unité africaine. Il y a plus de 5 décennies, nous étions tous unis pour lutter contre l’assujettissement colonial et beaucoup se souviendront des énormes sacrifices consentis par un certain nombre de pays de la région pour aider à libérer nos frères et sœurs sud-africains de l’emprise de l’apartheid.

Il est maintenant temps qu’en tant que peuples africains, nous commençons à engager un dialogue pour aborder les problèmes qui affectent notre unité, notre stabilité et notre prospérité économique.

Nous sommes étroitement liés de manière symbiotique à des liens sociaux, culturels, historiques, politiques et économiques et nous ne pouvons nous permettre de laisser la situation se détériorer davantage.

Profitons de cette occasion pour nous engager et nous tenir ensemble dans l’unité pour faire reculer la xénophobie et pour élever nos aspirations en tant que peuple harmonieux pour l’amélioration de notre continent.

Nous appelons le président Cyril Ramaphosa à dénoncer la tendance malheureuse et à permettre la convocation des dirigeants de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) ainsi que d’autres parties prenantes pour évaluer les circonstances, atténuer les sources de xénophobie et de conflit, et adopter des réformes qui renforcent la cohésion sociale et économique.

Nous sommes convaincus que la perspective de la prospérité et de l’unité de l’Afrique est brillante. Ensemble nous pouvons. »

Hakainde Hichilema Président Parti uni pour le développement national

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Covid-19, 15 nouvelles contaminations à Kaolack

Les autorités sanitaires de la région de Kaolack (centre) ont rapporté, mercredi, 15 nouveaux cas de coronavirus dont 10 cas issus de la transmission communautaire au...

Covid-19, Me Malick Sall invite les juridictions à prendre les dispositions nécessaires

Le ministre de la Justice invite les responsables de juridictions à prendre les dispositions nécessaires face à la recrudescence des cas de Covid-19, a...

Ligue1, Badara Sarr cite ses favoris

Le secrétaire général du Syndicat des entraineurs de football du Sénégal (SEFS), Badara Sarr, a classé Tengueth FC et Jaraaf en tête des favoris...

Augustin Senghor et Ahmed Yahya présents à l’Ag de l’Ufoa

Augustin Senghor et Ahmad Yahya, candidats à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), seront présents à l’Assemblée générale de la zone ouest...

Transferts, Krépin vers Monaco?

Krépin Diatta -(FC Bruges) est proche d'un transfert à l'As Monaco cet hiver, renseigne le journal belge Het Laatste Nieuws. MERCATO - Jusqu’à présent discret...

Newsletter

Subscribe to stay updated.