- Advertisement -

Parrainage, réaction du gouvernement, Me A. Tine contre-attaque

C’est suite à un recours introduit par Me Abdoulaye Tine que la Cour de Justice de la CEDEAO a ordonné à l’Etat du Sénégal de supprimer la loi sur le parrainage dans un délai de 06 mois. Ce dernier, à Paris présentement, s’est prononcé sur les interprétations qui sont faites de cette décision. Et à son avis, le Sénégal ne peut pas invoquer sa souveraineté pour se soustraire à cette décision.

Parrainage – « C’est très malvenu aujourd’hui de dire que le Sénégal est souverain. Je suis désolé, le Sénégal a une souveraineté qui est passée depuis de longue date d’une souveraineté nationale à une souveraineté intégrationniste ou une souveraineté, en tout cas, régionale dans le cadre de la CEDEAO », a souligné Me Abdoulaye Tine.

D’après lui, c’est parce que les décisions de la Communauté sont obligatoires que le Sénégal a été dans la légalité pour intervenir en Gambie. Par ailleurs, Abdoulaye Tine dit comprendre la surprise du Gouvernement. Lequel est, selon lui, dans un inconfort parce qu’il ne s’attendait pas à une telle décision. « Aujourd’hui, je considère qu’au Sénégal, on est dirigé par une junte politique, mais tout de même équivalent à junte militaire qui a pris le pouvoir par des élections où le président n’a pas été dûment élu parce que l’élection n’a pas été inclusive, ouverte et démocratique, comme le prévoit le protocole de la CEDEAO », a fait savoir Me Abdoulaye Tine dans une note.

Maderpost / Emedia

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,914FansJ'aime
2,754SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles