Lionel Messi est peut-être en train d’effectuer la saison de trop avec le FC Barcelone. S’il lui arrivait déjà de paraitre las sur certains matchs l’an passé, cette attitude réapparait beaucoup plus (et trop) souvent cette année.

Même dans les rendez-vous importants. C’était justement le cas hier, alors que le Barça affrontait l’Atlético de Madrid, équipe contre laquelle il n’avait plus perdu en Liga depuis plus de dix ans. Mais à l’image de son équipe, l’Argentin n’a jamais su élever son niveau et est reparti du Wanda Metropolitano avec une défaite de plus dans la musette (1-0). Inquiétant.

Face aux Colchoneros, Lionel Messi a offert une prestation indigne de son talent et loin, très loin de ce qu’il sait faire. « La Pulga » a par exemple perdu le nombre incompréhensible de vingt-trois ballons face aux Madrilènes et n’a délivré que trente-six passes ajustées à ses partenaires.

Une véritable Bérézina. Marchant comme toujours sur les replis défensifs, le meneur de jeu ne s’est même pas donné la peine de cacher son mal-être continu. A l’image d’un FC Barcelone tout entier, Lionel Messi sombre dans la dépression.

Messi a perdu le feu

Au coup de sifflet final, pas le moindre signe d’énervement face à la défaite. Tête basse et pas lent, l’Argentin a regagné les entrailles du stade madrilène tel un animal filant à l’abattoir sans le moindre espoir d’en réchapper. A sa décharge peut-être, Messi n’a pas été aidé par la configuration de son équipe, privée d’un attaquant de pointe capable de fixer la défense de l’Atlético. Mais les faits demeurent et le numéro 10 catalan semble par ailleurs ne plus vouloir faire les efforts d’implication nécessaires pour se redresser, lui et son équipe.

Probablement fatigué de porter le Barça et d’être seul dépositaire du jeu catalan depuis les départs des Iniesta et autres Xavi, Lionel Messi a perdu le feu. Pour lui et pour tous, il est temps que l’histoire blaugrana se termine. A moins que son orgueil ne parle une fois encore ?

Maderpost / Foot365