- Advertisement -

Marchés publics, un rapport préconise « une meilleure intégration » de l’égalité hommes-femmes

Le nouveau rapport sur la réforme des marchés publics vise « une meilleure intégration » de l’égalité entre les hommes et les femmes, en tenant compte des bonnes pratiques africaines et internationales dans ce domaine, a déclaré, jeudi, le Directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), Saër Niang.

REGULATION – « Ce présent rapport prend en considération les résultats de l’évaluation du cadre juridique, de la définition du cadre stratégique de la réforme pour proposer des améliorations au format actuel des marchés publics, en vue d’une meilleure intégration de l’égalité et de l’équité entre les hommes et les femmes », a-t-il dit.

Il intervenait lors de l’atelier de partage des résultats de l’étude sur les politiques positives de passation des marchés publics en faveur des femmes entrepreneures, dans le cadre du projet Women entrepreneurs finance initiative (WEFI).

Il a annoncé que, dans le but de mieux intégrer les femmes, l’ARMP va mettre l’accent sur la proposition de données relatives à l’égalité et à l’équité du genre dans les marchés publics.

« L’ARMP ne ménagera aucun effort pour soutenir la promotion de la participation des PME féminines aux marchés publics par des mesures d’incitation et de soutien des PME ciblées », a assuré M. Niang.

Selon lui, l’identification au préalable des PME féminines permet de mettre en place un dispositif ciblé en leur faveur, « pour, d’une part, corriger des inégalités de genre qui freinent leur autonomisation, et d’autre part, stimuler leur activité partenariale ».

Ce rapport tient aussi compte des bonnes pratiques africaines et internationales en matière d’intégration du genre dans le système de proposition des critères de marchés publics, a-t-il indiqué. Il signale que le document « propose également l’identification des PME féminines participantes dans les marchés privés ».

Le Directeur général de l’ARMP estime qu’il faut mettre en place des réformes afin de mieux faire participer les femmes dans les compétitions pour l’accès aux marchés publics.

« Il y a d’abord la nécessité d’entreprendre des réformes juridiques, promouvoir davantage la promotion et la participation des petites et moyennes entreprises féminines aux marchés publics (…) « , a fait savoir Saër Niang.

Maderpost / Aps

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,832SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles