Macky Sall : « Il faut accepter nos différences »

Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a appelé, jeudi, à Paris, à l’acceptation des différences dans la construction du vivre ensemble, fustigeant en même temps ceux qui justifient leurs forfaits ’’en utilisant’’ la religion musulmane ’’qui en est la première victime’’. 

LEADERSHIP – « Il faut que nous acceptions les différences, que nous allions ensemble vers ce que nous voulons bâtir en commun », a déclaré le président de la République au cours d’un panel organisé à l’Elysée dans le cadre du forum de Paris sur la paix.

Macky Sall s’exprimait en présence du président français, Emmanuel Macron, de la Directrice générale du Fmi, Kristalina Gueorguieva et du président du Conseil européen, Charles Michel, entre autres dirigeants.

« Nous avons besoin d’étendre le spectre des discussions et de tenir compte des réalités des uns et des autres pour bâtir des valeurs communes. C’est tout à fait possible », a dit le chef d’Etat sénégalais.

Il a poursuivi : « Nous n’avons pas forcément les mêmes valeurs, nous sommes africains, vous êtes européens, nous sommes différents. Il faut que nous acceptions nos différences pour aller vers ce que nous voulons bâtir en commun ».

« C’est comme cela que je vois la plateforme qui nous permettra de combattre ensemble tous ceux qui sont contre ces valeurs communes que nous voulons développer et qui se nourrissent de la haine, créent un discoours hégémonique pour justifier leurs forfaits en utilisant la religion alors que l’Islam, religion de tolérance, est d’ailleurs la première victime », a fait part le chef de l’Etat.

Le président de la République a mis en avant l’Islam, religion de paix et de tolérance, rappelant le geste du Prophète Mohamed qui, à Médine, avait hébergé dans sa mosquée des gens en quête de zone de prière.

Macky Sall a donné aussi en exemple le modèle de l’Islam sénégal.« L’Islam que nous connaissons au Sénégal et que nous assumons est un islam de tolérance (….) Nous voulons qu’il y ait de la tolérance vis-à-vis de l’Islam tolérante », a t-il soutenu.

Le président sénégalais Macky Sall a également critiqué l’ordre international issu de la deuxième guerre mondiale, estimant qu’il « faut remettre en cause ces règles qui sont dépassées ».

« Il y a des parties du monde qui n’étaient pas là en 1945, elles étaient sous colonies. Nous n’étions pas là quand on formait les Nations Unies donc les règles qui sont là et qui gouvernent les Nations Unies ne sont pas dans notre intérêt », a relevé le président sénégalais.

Selon lui, « toute l’Afrique, 54 Etats et aucun n’est membre permanent du Conseil de sécurité, alors que l’essentiel de l’agenda c’est l’Afrique : les conflits, les maladies, le terrorisme ».

Le Forum de Paris sur la paix, initié en 2018, « est un cadre de dialogue sur des questions d’intérêt majeur touchant à la gouvernance mondiale et au multilatéralisme ».

Cette 3e édition du Forum portait sur des sujets liés à la santé, à l’environnement, à l’inclusion, au commerce, au numérique et à l’éducation.

Maderpost / Aps

 

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

La digitalisation du cadastre pour lutter contre la corruption

L’Etat du Sénégal a annoncé l’intégration de ses services financiers, à la digitalisation du Cadastre et du livre foncier. FINANCE - Une idée bien...

Mame Diarra Fam déroule le tapis au « Golden » de la Santé

Mame Diarra Fam, députée du groupe parlementaire de l’opposition ’’Liberté et Démocratie", regroupant le PDS et ses alliés, n’a pas tari d’éloges à l’endroit...

Idy explique la destitution de Déthié Fall

Idrissa Seck, le président de Rewmi, justifie sa décision relative à la destitution de son désormais ex-numéro 2, Déthié Fall après que ce dernier...

Les locales en fin 2021, les législatives …

Les élections locales ne vont pas se tenir en mars 2021 mais vers la fin de la même année, a annoncé dimanche le directeur...

Macky & Idy ou le « Plan 2035 » !

Les pourparlers entre Macky Sall et Idrissa Seck ont repris au lendemain de l’élection présidentielle du 24 février 2019, a admis dimanche le ministre...

Newsletter

Subscribe to stay updated.