Les salaires de personnel atteignent 68,1 milliards de FCFA dans la fonction publique au mois de juin

Les frais d’hospitalisation, les salaires et l’effectif du personnel de la fonction publique ont augmenté de 42,6%, 1,2% et 0,1%, respectivement, en juin 2020 relativement au mois précédent. Comparés au mois de juin 2019, les salaires (+11,0%) et l’effectif du personnel (+4,5%) ont augmenté alors que les frais d’hospitalisation ont chuté de 48,5%.

ADMINISTRATION – Les salaires du personnel de la fonction publique sénégalaise ont atteint 68,1 milliards de francs Cfa au mois de juin 2020 contre 67,3 milliards le mois présentant, représentant une hausse de 1,2% en variation mensuelle. Par rapport au même moment de l’année 2019 où les salaires étaient 61,3 milliards de francs Cfa, il est relevé une augmentation de 11,0%.

Les frais d’hospitalisation du personnel de la fonction publique sont estimés à 0,4 milliards de francs Cfa à la période revue contre 0,3 milliards au mois de mai 2020 soit une hausse de 42,6% en variation mensuelle. Comparés à ceux de l’année 2019 (0,8 milliards Cfa), les frais d’hospitalisation du personnel de la fonction publique connaissent une baisse de 48,5%.

Pour ce qui est de l’effectif de la fonction publique, il comprend 150 688 agents au mois de juin dernier contre 150 548 agents le mois précédent traduisant une augmentation mensuelle de 0,1%. Par rapport à juin 2019 où il y avait 144 207 agents dans la fonction publique, l’Ansd note une hausse de 4,5%.

Lancé en 2017, le fichier unifié des données du personnel de l’Etat sénégalais a permis une gestion prévisionnelle de tous les actes de gestion concernant le personnel, comme l’écrivait Emmanuel Atcha pour Afrique.tribune en mai 2018.
Pour rappel, son texte de l’époque.
La modernisation de l’administration se poursuit à grands pas au Sénégal. A l’occasion d’un atelier national d’échanges et de capitalisation de la mise en œuvre de l’appui ressources humaines (RH), organisé par l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et la coopération luxembourgeoise, Alyoune Badara Diop, secrétaire général de l’ADIE, a indiqué qu’en partenariat avec le ministère de la Fonction publique, le Fichier unifié des données personnelles des agents de l’Etat a été finalisé.
Ce nouveau dispositif, conçu également en collaboration avec le Bureau d’organisation et méthodes (BOM) de la présidence sénégalaise, permettra de faire la gestion prévisionnelle de tous les actes de gestion et de suivre l’avancement de tous les agents au niveau de l’administration. «Ce fichier unifié entre dans le cadre d’une dynamique globale initiée par le BOM en vue d’apporter une touche moderne à la gestion des ressources humaines au niveau de l’administration de façon globale », a-t-il ensuite expliqué.
Augmenter l’efficacité de l’administration

Au-delà de ses avantages pratiques pour la gestion du personnel de l’Etat, le Fichier unifié est porteur de beaucoup d’attentes au Sénégal. «La mise en production effective du Fichier unifié des données du personnel de l’Etat constitue, à n’en point douter, un puissant vecteur d’innovation, qui instaure un réseau d’échange dynamique entre différents systèmes de gestion des ressources humaines de l’administration d’Etat»,  déclarait l’ex-ministre de la Fonction publique, de la rationalisation des effectifs et du renouveau du service public, Viviane Bampassy, en mai 2017, à l’occasion de la cérémonie de lancement de la mise en production du fichier.

«Très bientôt, les lenteurs administratives, qui constituent une des revendications les plus prégnantes des syndicats d’agents publics, ne seront qu’un vieux souvenir», avait-t-elle annoncé.

Pour Bampassy, il s’agirait d’une «réelle et grande révolution, fruit d’un travail de longue haleine ayant nécessité une collaboration étroite entre différents services de l’Etat». La ministre avait ajouté que l’administration tirera avantage de cet outil de gestion, car le fichier unifié permet de réaliser des économies réelles dans les budgets de fonctionnement des services impliqués et induit des gains substantiels de productivité et de performance.

«Dans un proche avenir, grâce à la mise en œuvre de l’interconnexion entre la Fonction publique et la Solde, les agents de l’Etat pourront, où qu’ils se trouvent, suivre en temps réel la gestion et l’évolution de leur carrière, ainsi que les incidences financières des actes d’administration les concernant», avait appuyé la ministre sénégalaise en charge de la fonction publique

Maderpost / Lejecos / Bassirou Mbaye / Afrique.tribune /  Emmanuel Atcha

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Le khalife des Layènes perd 3 enfants en une nuit

Le Khalife général des "Layènes" a perdu trois de ses enfants en moins de 24h. NECROLOGIE - Malick Thiaw Laye a été le premier...

Présidentielle en Guinée – Cellou Dalein Diallo se proclame vainqueur dès le premier tour

Moins de 24 heures après le scrutin présidentiel, le principal challenger du président sortant, Cellou Dallein Diallo s’est autoproclamé vainqueur dès le premier tour...

Vers une « vaste campagne » d’éducation au numérique

La Commission de protection des données personnelles (CDP) déclare vouloir dérouler "une vaste campagne" d’éducation au numérique, avec l’aide de plusieurs partenaires, dans le...

Coronavirus – 2 morts déclarés ce lundi

Le Sénégal a enregistré au cours des dernières 24 heures deux nouveaux cas de décès liés au COVID-19 et 14 nouvelles contaminations, rapporte lundi...

Moustapha Cissé Lô reste un « ami et frère » de Macky Sall

Moustapha Cissé Lô «reste un ami et un frère», a dit samedi Macky Sall samedi lors d’une rencontre avec les députés de la majorité,...

Newsletter

Subscribe to stay updated.