Les gestes barrières chargent la Une

Les nouvelles directives pour faire respecter les mesures de prévention recommandées par les autorités sanitaires face à la propagation de la Covid-19 sont largement commentées par les quotidiens reçus jeudi à l’APS.

REVUE DE PRESSE – Macky Sall « brandit la cravache », dit L’As, soulignant que le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye « va durcir le ton ».

Selon le journal, « la propagation fulgurante de la pandémie de la Covid-19 dans notre pays est devenue si alarmante que le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a décidé de prendre des mesures draconiennes afin d’endiguer la maladie ».

« Il compte annoncer, demain vendredi, une série de décisions afin de faire respecter les mesures de prévention recommandées par les autorités sanitaires. Ces mesures de restriction vont concerner les espaces et lieux de rassemblements », lit-on dans le journal.

« Il s’agit entre autres des lieux de culte, des plages, des restaurants, des salles de sport, des marchés ainsi que des événements comme les funérailles, les baptêmes, les mariages. Des restrictions seront également appliquées dans les transports en commun. Désormais, les tenanciers de restaurants, les officines ainsi que les chauffeurs de taxis se chargeront de veiller au moins du port de masque. Déjà hier les policiers sont descendus massivement dans la rue pour faire appliquer le port de masque », précise la publication.

Le chef de l’Etat a demandé mercredi au gouvernement de déployer « un dispositif spécial » permettant aux services de sécurité de contrôler l’accès aux lieux publics sur le territoire national, dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19.

« Le président de la République, abordant l’implication des jeunes dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, a lancé un appel à la jeunesse pour conforter au quotidien le plaidoyer communautaire pour l’observance généralisée des mesures barrières et le port obligatoire et systématique du masque dans les transports et les lieux recevant du public, sous peine d’amende en cas d’infraction », rapporte le communiqué du Conseil des ministres.

A ce sujet, il a demandé « au ministre de l’Intérieur et au ministre des Forces armées de déployer sur le terrain un dispositif spécial de régulation et de contrôle de l’accès aux plages et des rassemblements publics, sur l’étendue du territoire national« .

Depuis le 2 mars, le Sénégal a dénombré 10 538 cas de Covid-19 dont 6988 guéris, 218 décès et 3331 patients sous traitement.

Pour Tribune aussi, « Macky Sall sort la cravache » pour le respect du port de masques dans les transports et lieux recevant du public.

Source A annonce « le durcissement » des sanctions pour non application des gestes barrières dans les lieux publics et privés. Selon le journal, « le moins que l’on puisse dire est que Dakar (…) recevra plein la figure, le fouet des autorités, décidées aujourd’hui plus qu’hier à accentuer les sanctions contre les citoyens qui foulent au pied le respect des gestes barrières ».

« Et, preuve que Macky Sall et ses hommes ne badinent pas (…), rien que dans la journée de mardi, 830 personnes ont été interpellées par la Police, sur l’ensemble du territoire national pour non-respect du port du masque, et parmi elles, 340 citoyens résidant à Dakar », rapporte le journal.

Selon Sud Quotidien, « le président de la République tape du poing sur la table ». « Quelques mois après avoir demandé aux Sénégalais d’apprendre à vivre en présence du virus (…), le chef de l’Etat est monté au créneau, hier mercredi, pour dénoncer le relâchement des Sénégalais en cette période marquée par l’explosion des cas de contamination et des décès liés au virus de la Covid-19 », écrit le journal.

Mercredi en conseil des ministres, souligne Sud, « le chef de l’Etat a ainsi demandé au ministre de l’Intérieur et à son collègue en charge de Forces armées de déployer sur le terrain un dispositif spécial de régulation et de contrôle sur l’étendue du territoire national ».

Selon Le Soleil, « Macky Sall veut un dispositif spécial de régulation et de contrôle » pour le port du masque, les plages et les rassemblements publics.

Macky Sall « brandit le bâton », dit Enquête qui écrit : « Avec la recrudescence des contaminations et des morts au coronavirus, les autorités gouvernementales re-brandissent les mesures coercitives pour discipliner les Sénégalais et faire respecter les mesures barrières ».

Le Quotidien parle de ’’nouvelles mesures de restrictions’’ et affiche en Une : ’’Macky Sall remet les barrières ».

Maderpost / Aps

 

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Côte d’Ivoire -Affaire «3e mandat » : Bédié appelle à la désobéissance civile face à la «forfaiture »

Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), Henri Konan Bédié, a appelé dimanche à la «désobéissance civile » face...

PSG – Blessé – Des nouvelles rassurantes pour Idrissa Gana Gueye

Thomas Tuchel a donné des nouvelles rassurantes d'Idrissa Gueye, sorti après seulement 23 minutes de jeu à Nice. . Idrissa Gueye a dû quitter le...

Gorgui Sy Dieng,chevalier de l’ordre national du lion

Une distinction pour Gorgui Sy Dieng. Le basketteur Gorgui Sy Dieng  a été élevé au rang de chevalier de l’ordre national du lion.  DISTINCTION -...

Thierno Bocoum : « Macky n’a même pas droit à une 3e Candidature »

Au moment où, Aymérou Gning, le président du Groupe parlementaire de Benno Bokk, Yakkar prêchait pour un troisième mandat du président Macky Sall sur...

Aymérou Gningue : « juridiquement, le président Macky Sall peut briguer un 3e mandat »

POLITIQUE -En voilà une déclaration qui risque de secouer le landerneau politique sénégalais ces prochains jours. Aymérou Gningue, le président du groupe parlementaire de...

Newsletter

Subscribe to stay updated.