- Advertisement -

Les données des agrégats économiques en 2020

Sur la base des informations conjoncturelles portant sur les douze (12) mois de 2020 et des données de la bonne campagne agricole 2020/2021, l’activité économique sénégalaise a été estimée en hausse de 1,5% en 2020 contre une prévision initiale de 6,8% dans le cadre de la loi de finances initiale (Lfi 2020) en septembre 2019. Ces informations émanent de la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee).

DPEE – Pour l’inflation mesurée par l’Indice national des prix à la consommation (Inpc), la Dpee indique qu’elle demeure maintenue en deçà du seuil communautaire de 3,0%, retenu dans le cadre de la surveillance multilatérale au sein de l’Uemoa.

En effet, dans son dernier rapport sur la situation économique et financière en 2020 et perspectives en 2021, la structure souligne l’inflation est ressortie à 2,5% en en 2020, en liaison aussi bien avec la hausse des prix des produis locaux (+2,6%) que de ceux importés (+1,5%).

La gestion budgétaire de l’année 2020, quant à elle, s’est effectuée dans un contexte difficile marqué par les effets de la Covid-19. L’impact de la pandémie sur l’exécution budgétaire s’est traduit par un ralentissement de la mobilisation des ressources compte non tenu des dons budgétaires mais aussi par une forte sollicitation du levier budgétaire pour faire face aux interventions de l’Etat en termes de charges et d’investissement supplémentaires.

Le déficit budgétaire, dons compris, est ressorti à 903,0 milliards CFA

Au total, la Dpee signale que le déficit budgétaire du Sénégal, dons compris, est ressorti à 903,0 milliards, soit 6,4% du Pin en 2020 contre 537,5 milliards (3,9% du Pib) en 2019, soit une détérioration de 2,5 points de pourcentage imputable principalement à l’avènement de la Covid-19.

Pour ce qui est des échanges avec l’extérieur en 2020, elle confie qu’ils ont été marqués par une forte dégradation du déficit du compte courant, passant de 1112 milliards à 1486 milliards.

Par conséquent, le solde global de la balance des paiements qui était excédentaire de 147 milliards en 2019 est ressorti en déficit de 122 milliards, malgré un renforcement de l’excèdent du compte financier d’environ 284 milliards.

La situation monétaire, au terme de l’année 2020, s’est soldée par une diminution des avoirs extérieurs nets (-90,0 milliards), une légère hausse des créances intérieures (+18,4) et une expansion de la masse monétaire (+12,3%).

Maderpost / Lejecos

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles