Le Danemark bat le Pérou et prévient les Bleus !

FOOTBALL – Le Danemark est difficilement venu à bout du Pérou (1-0) ce samedi, et rejoint donc l’équipe de France en tête du groupe C de la Coupe du monde. Les deux équipes ont montré des choses intéressantes sur le terrain et risquent de poser des problèmes aux Bleus.

C’est donc avec le Danemark que l’équipe de France jouera la première place du groupe C de la Coupe du monde, après la victoire des Nordiques face au Pérou (1-0) ce samedi. À condition, bien sûr, que les Bleus l’emportent auparavant face aux mêmes Péruviens et les Danois face aux Australiens, jeudi prochain. En attendant, les hommes de Didier Deschamps sont prévenus, leurs futurs adversaires jouent leur vie sur le terrain, et ils ne sont pas maladroits avec leurs pieds. –

Le penalty manqué de Cueva

Cela s’est vérifié en première période avec beaucoup de mouvement et un ballon qui allait d’un camp à l’autre. Les Sud-Américains auraient même pu ouvrir le score avant la pause sur un penalty, refusé dans un premier temps puis finalement accordé à la vidéo, mais Cueva, qui voulait se faire justice tout seul, a envoyé le ballon dans les tribunes. Au retour des vestiaires, rien ne changeait, avec toujours cet engagement de tous les instants et cette même maladresse dans le dernier geste. S’il y a bien une chose dont devra se méfier l’équipe de France, c’est cette faculté qu’ont Péruviens et Danois à rapidement se projeter vers l’avant, en peu de passes.

Mais si les Tricolores veulent se rassurer, ils n’ont qu’à regarder la manière dont ces derniers galvaudent leurs contre-attaques. À l’image de Flores, qui manquait le cadre à six mètres des cages, puis échouait face à Schmeichel ensuite. Les Danois, eux, réussissaient à trouver l’ouverture grâce à Poulsen (0-1, 59e), bien décalé dans la surface par un Eriksen transparant jusque-là ! Guerrero ne cadre pas sa talonnade ! En fin de partie, l’entrée de la star péruvienne Guerrero donnait une nouvelle impulsion à cette rencontre, mais son inspiration géniale sur une talonnade en pleine surface ne trouvait pas le cadre !

Les Nordiques se recroquevillaient derrière, et Schmeichel, l’homme de ce match, devait à nouveau s’employer pour sauver son camp face à Farfan. L’arbitre mettait finalement un terme au siège sud-américain, qui aura tout de même duré plus de 20 minutes. Le Danemark, malgré une prestation sans saveur de sa star Eriksen, prend donc les trois points et devra l’emporter face aux Australiens jeudi prochain mettre la pression sur les Bleus, qui joueront une heure plus tard face à des Péruviens qui, comme on l’a vu aujourd’hui, n’hésitent pas à aller au combat. Rien ne sera facile pour l’équipe de France dans cette Coupe du monde. On l’a vu aujourd’hui à Kazan, et cela se vérifiera certainement la semaine prochaine !

Source : Maxifoot

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

AIBD – Doudou KA en mode « fast track »

Le nouveau directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), Doudou Kâ, dit considérer sa nouvelle charge comme une "nomination de mission" et souhaite...

Jusqu’où ira-t-il ? Le prix d’Erling Haaland ne cesse de flamber !

Avis aux clubs désireux d'acquérir les services d'Erling Haaland : le prix de l'attaquant norvégien est à la hausse et ne risque pas de...

Milliards en faux-billets: Comment le S. S. Mbacké et ses commerçantes ont été arrêtés!

On en sait un peu plus sur l'affaire de la saisie des faux billets effectuée par la police de Médina au domicile d'un...

Commercialisation arachidière : l’usine de la SONACOS à Ziguinchor dans l’attente de ses premières graines

L’usine de la Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) à Ziguinchor (sud) n’a encore reçu aucune graine d’arachide, huit jours après l’ouverture...

18 cas contre 14 ce lundi, un taux de positivité de 2,65%…

   Le chef de l’Etat l’avait souligné la dernière fois. La courbe des contaminations à la covid-19 évolue en dents de scie ces derniers...

Newsletter

Subscribe to stay updated.