- Advertisement -

LDC, Chelsea rejoint Manchester City en finale!

Maître de son sujet pendant la totalité de la rencontre malgré un déchet monstre devant le but, Chelsea s’est offert un Real Madrid décevant. Les hommes de Thomas Tuchel s’envoleront à Istanbul pour une finale 100 % anglaise face à Manchester City.

FOOTBALL- Perturbés d’entrée par le pressing haut des Anglais, les Madrilènes ne parvenaient pas à se retourner face au jeu pour imposer des séquences de possession dans la moitié adverse. Déterminés, les joueurs de Chelsea n’hésitaient pas à se montrer virulents sur les prises de balles d’Eden Hazard et consorts. Sur un éclair pourtant, le Real a bien failli trouver la solution. Après une longue phase dans les 30 mètres anglais, Karim Benzema envoyait une frappe en pivot à l’entrée de la surface. Impeccable sur sa ligne, Edouard Mendy s’étendait pour repousser l’ogive (26e). Et alors que les Blues s’étaient vu refuser l’ouverture du score pour un hors-jeu de Timo Werner (18e), ils trouvaient la faille dans la foulée de cette frayeur. Trouvé dos au jeu, N’Golo Kanté se retournait grâce à un contrôle orienté qui éliminait trois Madrilènes. Après un relais avec le buteur allemand, il décalait Kai Havertz dont le piqué heurtait la barre. Timo Werner suivait et poussait le cuir au fond (1-0, 28e). Karim Benzema avait beau faire briller le portier adverse une seconde fois de la tête (35e), ce Real Madrid manquait de jus pour déséquilibrer un Chelsea trop bien en place et sûr de ses forces.

La leçon : Chelsea en maîtrise et en finale

Enfin. 85e minute, N’Golo Kanté récupère un énième ballon dans le camp adverse. Le milieu de poche fixe la défense adverse et décale Christian Pulisic côté droit de la surface. Entré quelques minutes plus tôt, l’Américain patiente et sert parfaitement Mason Mount qui conclut à bout portant (2-0, 85e). Une libération pour des Blues qui ont mis un temps fou à définitivement valider leur billet pour Istanbul. En tête à la pause, les joueurs de Thomas Tuchel ont encore haussé le ton à la sortie des vestiaires. Sur un premier centre de Cesar Azpilicueta, la tête de Kai Havertz trouvait la barre des Merengues (47e). Suivait une avalanche d’occasions. Mais ni Thiago Silva (52e), ni Mason Mount sans doute trop gourmand sur le coup (53e) ne trouvaient le cadre. Abandonné par une défense dépassée physiquement, Thibaut Courtois repoussait l’échéance devant Kai Havertz (59e). Quand il n’était pas sauvé par un retour exceptionnel de Federico Valverde (66e). A force de manquer, la crainte d’un retour miraculeux du Real commençait à planer sur la fin de rencontre. Mais cette Maison Blanche était trop loin du compte ce mercredi soir.

A l’image de prestations individuelles XXL de N’Golo Kanté, Antonio Rüdiger ou Kai Havertz. Zinédine Zidane tentait de relancer son équipe en lançant Federico Valverde, Marco Asensio puis Rodrygo en seconde période. Mais aucun entrant ne parvenait à sortir le collectif madrilène de sa torpeur, asphyxié par des Londoniens meilleurs dans tous les domaines. Comme en 2019, la Ligue des champions s’achèvera sur une finale entre clubs anglais.

Maderpost / France football

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,866SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles