- Advertisement -

Journée mondiale de la santé, And Gueusseum déterre la hache de guerre

La journée mondiale de la Santé est célébrée ce mercredi, 7 avril, au Sénégal, sur fond de contestations. L’Alliance des syndicats autonome de la santé Sutsas-Sudtm/Asas « And Gueusseum », qui reprend du service, a sonné la mobilisation pour la concrétisation des accords de 2018 et la prise en compte des préoccupations du personnel.

AND GUEUSSEUM – « Nous allons jouer notre partition et bien la jouer pour que véritablement nous puissions remettre les pendules à l’heure. Nous ne sommes pas des enfants de cœur et nous avons choisi la lutte. Désormais, ce sera la lutte jusqu’à ce que nos droits soient reconnus et surtout qu’on respecte les accords signés avec le Gouvernement », a décrété son vice-président Seydina Ndiaye.

Tout en invitant l’État à joindre l’acte à la parole, à travers la signature du décret portant régulation de la situation administrative des techniciens supérieurs de la Santé, le syndicaliste a également fustigé la non-implication des techniciens supérieurs de la santé dans la commission nationale de lutte contre la Covid-19.

« La gestion de la pandémie pose problème. Je pense que quelqu’un comme Mballo Dia Thiam, eu égard à son parcours, à son expérience, à son expertise, qu’on le laisse en rade par rapport à certaines questions. C’est inacceptable dans un pays qui s’appelle le Sénégal », a-t-il motivé.

Poursuivant, il a aussi réclamé le paiement des primes de motivations dans la lutte contre la Covid-19. « Puisque de l’argent avait été dégagé, mille milliards pour lutter contre la pandémie, aujourd’hui, nos travailleurs courent derrière des arriérés », a-t-il déploré, exigeant ainsi « le paiement des motivations que chef de l’État avait accordé à tous. On a dit 50 000 F CFA par mois. Certains n’ont pas vu la couleur de l’argent plus de neuf mois après ».

Cette année, le thème de cette journée mondiale de la santé est « pour un monde plus juste et en meilleure santé ». L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère comme une priorité absolue le fait que chaque être humain à travers le monde puisse bénéficier d’un accès aux soins et d’un état de santé aussi bon que possible.

Maderpost / Emedia

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,765FansJ'aime
2,738SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles