- Advertisement -

Finito !

C’est pince sans rire que j’ai lu jeudi, que Bennoo Bokk Yakaar est dans tous ses éclats. Je ne sais pas si mes potes d’Enquête disent bien, mais s’il y a une chose dont je suis sûr, c’est que les jours du GIE politique de la majorité sont comptés. Il y a une fin à tout.

La clochette présidentielle ne déroge pas à la règle. Comme toutes les coalitions, 2BY va s’éteindre. Les pompes funèbres commanderont la messe de requiem et le riti entonnera la symphonie de son crépuscule.

Et pour cause, la compagnie majoritaire, qui a battu le record des longévités et ententes veloutées, ne va plus pouvoir s’accommoder d’un accompagnement sibyllin.

Finis donc les roucoulements fredonnés et enchantements juvéniles des heures tendres du compagnonnage politiquement modifié.

Place sera faite aux ambitions propres et personnelles. Locales oblige. En attendant les législatives qui empestent déjà le souffre.

Les amis d’hier et d’aujourd’hui, s’ils le sont encore, vont devoir se réajuster, pour se compter, afin de remporter la mise locale.

A doses certainement diluviennes de formules chocs, discourues en solo et mono. Et de démarches non assistées par le fric, qui fera défaut, parce que grandement dépensé dans le froc sans discontinu du Covid 19.

De là à parier, que des énergies jusqu’ici dénivelées prendront le pli du renouvelable, pour remporter la bataille de la proximité, en attendant de se tailler un costume sur mesure 2024, il n’y a que les cauris à jeter.

Et ça, le Macky qui avait fait le ménage autour de lui, pour laminer la tension des ambitions personnelles, ne le sait que trop bien.

Les dents longues accrochées aux basques de l’avenue Léopold Sédar Senghor, font légion dans sa propre maison marron-beige.

Il va falloir compter avec ces riches et généreux. Le Macky, qui ne perd rien pour attendre, leur cause, et certainement pas pour leur demander de se tenir à carreau.

La stéréo des ambitions intra muros aux octaves sourdes implosera Bennoo Bokk Yakaar. Si l’on y ajoute la résistance de l’opposition ragaillardie par les émeutes de mars dernier, l’on se dit que la majorité a tout intérêt à anticiper les déboires en perspectives. Ces membres n’étant pas manchots, pour faire la manche, n’attendront pas du prince qu’il leur distribue les portions du gâteau.

La bataille des locales aura donc lieu. Elle fera des dégâts et laissera des traces dans les rangs, qui plus est sans l’aide de l’opposition.

C’est une question d’ambition, à la limite existentielle.

Jummah Moubarak et bon week-end à tous.

Charles FAYE

 

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,832SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles