- Advertisement -

«Faire le maximum pour aller au bout du tournoi» (Ndèye Fatou Ndiaye)

Ancienne joueuse du DUC, Ndèye Fatou Ndiaye vit son premier Afrobasket sous le maillot du Sénégal. L’ailière de 27 ans a accordé un entretien à RECORD pour tirer le bilan de la phase de groupes, ses prestations, les chances de l’équipe dans cette 26ème Afrobasket et ses objectifs d’avenir.

BASKET – Quel bilan faites-vous de la phase de groupes ? 

Je peux dire que le tournoi est ouvert. Toutes les équipes se valent, hormis deux. Concernant le Sénégal, je pense qu’on a montré de bonnes choses. Il y a des aspects à améliorer, mais on retient le positif.

L’équipe montre quelques soucis en défense avec ces secondes chances offertes. Comment comptez-vous vous y prendre, jeudi, contre le Kenya ou le Mozambique ? 

C’est vrai qu’on a parfois des soucis en défense, mais ce n’est pas si grave que ça. On fait des fautes à cause de notre hargne et notre envie de bien faire les choses. On va profiter de ces deux jours (hier et aujourd’hui) pour analyser nos matches et rectifier en direction des quarts de finale.

Auteur de 13 points contre la Guinée, vous avez été moins tranchante, lundi, contre l’Égypte avec un zéro pointé.  Qu’est-ce qui s’est passé ? 

Ce sont des choses qui arrivent. C’était un jour sans en attaque, mais je pense avoir fait le travail en défense. Je vais continuer à apprendre et à progresser pour répondre aux attentes du coach.

C’est votre premier Afrobasket et vous figurez dans le 5 majeur de l’équipe. Est-ce une pression ou une simple motivation ? 

C’est un honneur et une fierté d’être dans le 5 majeur du Sénégal. Ce n’est pas donné à n’importe qui et je vois ça comme une motivation. Le coach m’a fait confiance et j’essaie de lui rendre ça. En plus, je peux dire que ce sont des années de travail qui commencent à porter leurs fruits.

Que vous a apporté coach Tapha Gaye durant ces deux derniers mois ?

Personnellement, il m’apporte beaucoup. Coach Tapha nous pousse à prendre conscience de notre potentiel et de à nous comporter en leader sur le terrain. Il nous dit ce qu’on doit faire sur le terrain. Parfois, ça peut paraître dur pour les gens, mais ce n’est pas méchant. Il veut que chaque joueuse joue sa partition.

Pensez-vous que le Sénégal peut aller chercher le titre cette année avec la jeunesse de son effectif ? 

On a fait deux fois la préparation et on sait que c’est possible. On joue sans arrière-pensée et on essaie de faire chaque jour un peu plus.  On va se donner à fond pour aller au bout. Il y a des jeunes dans l’équipe, mais on se bat toutes pour défendre dignement les couleurs nationales. On est confiantes et on fera le maximum pour aller au bout. Il reste 3 matchs pour savourer probablement un 12ème sacre. Quel est le mot d’ordre du groupe ?  On reste concentrées et sereines. On se concentre sur le prochain match. On va tout donner pour passer d’abord cette étape. Tous les matchs sont des finales et il faudra tout donner pour ne pas avoir de regrets. En tout cas, on est concentrées sur nous-mêmes et on ne lâche rien.

Il reste 3 matchs pour savourer probablement un 12ème sacre. Quel est le mot d’ordre du groupe ? 

On reste concentrées et sereines. On se concentre sur le prochain match. On va tout donner pour passer d’abord cette étape. Tous les matchs sont des finales et il faudra tout donner pour ne pas avoir de regrets. En tout cas, on est concentrées sur nous-mêmes et on ne lâche rien.

Quels sont les objectifs en club cette saison et pour la suite de votre carrière ? 

Je veux gagner l’Afrobasket et c’est mon objectif cette saison. En plus, je veux faire une bonne saison avec Roanne Basket (N1 France).  Ce qui me permettra d’avoir d’autres possibilités dans le futur.

Maderpost / Igfm

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,994SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles