Denver _ Pulaar Speacking consternée par la mort de Diol et sa famille

La Communauté « Pulaar Speaking » des Etats-Unis reste très affectée par l’incendie criminelle qui a coûté la vie à un de nos vaillants compatriotes installé dans la ville de Denver dans l’Etat de Colorado.

TRIBUNE – Un incendie d’une rare violence a emporté la jeune famille du jeune Djiby Diol (épouse, deux enfants et une sœur) tous prisonniers de flammes incandescentes qui ont décimé ces paisibles Sénégalais.

Aussitôt la nouvelle répandue, la consternation a gagné les rangs de toutes les communautés migrantes qui, comme un seul groupe, se sont associées à « Pulaar Speaking » dans la coordination des efforts pour cerner cette mortelle tragédie. Toutes les opinions exprimées fustigent l’issue fatale de cet incendie mortel que « Pulaar Speaking » fustige en exigeant de diligenter par les autorités compétentes une enquête circonstanciée afin de déterminer les causes, les mobiles, les auteurs et les complicités éventuelles.

La douleur et l’effroi plongent encore la communauté « Pulaar Speaking » dans un épais silence qui ne peut s’estomper qu’avec l’éclairage de cet inqualifiable geste.

Unanimement salué pour ses qualités humaines, Djiby entretenait les meilleures relations avec tout le monde à Denver. D’un commerce facile, toujours de bonne humeur, Djiby Diol était apprécié de ses voisins, amis, collègues et coreligionnaires. Musulman pratiquant, les témoignages affluent toujours sur le sens élevé du devoir que le jeune Djiby incarnait.

Jovial, rieur et sociable, il était ingénieur au talent prometteur reconnu. Il apprenait vite et assimilait tout aussi vite les modèles de réussite et de performance. Ses compétences émerveillaient ses supérieurs qui s’apprêtaient à le promouvoir à de nouvelles responsabilités tant il brillait au double plan technique et managérial. Ses collègues de service, principalement des Américains ne comprennent pas ce qui s’est passé cette fatale nuit du 5 août, date de sa mort atroce sous les flammes.

Les Américains le comprennent d’autant moins que la veille, Djiby avait accompli toutes ses tâches avec le même sens du devoir et un enthousiasme qui laissent deviner chez lui, un état d’esprit apaisé et serein.

Djiby Diol avait pour voisin immédiat un autre compatriote, Demba Ka en l’occurrence. Ce dernier a eu la vie sauve grâce à l’escalade d’une fenêtre de cuisine donnant sur un terre-plein isolé des flammes. Ce qui lui permit aussi d’évacuer par le même procédé son fils et sa femme qui a eu les deux jambes cassées atrocement.

Il s’y ajoute que Demba Ka est le logeur du jeune ingénieur Djiby Diol dont la prometteuse carrière est si vite interrompue par le destin et sûrement aussi par une «main criminelle». La Communauté « Pulaar Speaking » suit de très près l’enquête et s’interdit de donner échos à des spéculations, privilégiant plutôt une approche responsable, guidée par la seule volonté de faire jaillir la lumière.

Le père de Djiby, M. Hamady Diol, également résident permanent sur le sol américain, reste digne dans l’affliction et garde une merveilleuse posture de sérénité. Il distille la bonne parole et rend hommage à son fils parti très tôt. M. Hamel Touré, Président de la Communauté Pulaar Speaking, s’est très rapidement rendu à Denver sur les lieux du drame, à Denver, pour apporter le soutien agissant de son Organisation et témoigner aux compatriotes du Colorado de son implication dans l’issue de l’enquête.

A son arrivée, M. Hamel Touré a trouvé sur place déjà le Consul du Sénégal à New York, dépêché par l’Etat du Sénégal. Étaient par ailleurs présents à Denver le Président de l’Association des Sénégalais d’Amérique, M. Sadio Barry ainsi que Mamadou Dramé, Trésorier de l’Association. Le Consul, après avoir pris note des circonstances de l’incendie, a annoncé la décision du Gouvernement de rapatrier les corps une fois l’enquête bouclée avec la prise en charge intégrale des frais occasionnés.

La Communauté « Pulaar Speaking » loue ce geste et veillera à toutes les étapes du processus d’accomplissement de l’engagement pris. Les amis de Djiby, très actifs et mobilisés jour et nuit, entourent le père Hamadi Diol, en lui apportant toute assistance nécessaire.

Le devoir de mémoire envers notre défunt frère Djiby Diol nous impose une vigilance accrue face aux dangers qui environnent les Sénégalaises et les Sénégalais vivant aux Etats-Unis, loin de leur pays. M. Hamel Touré en appelle au renforcement de la solidarité dans les rangs, à la cohésion des sections et à l’entente entre ressortissants pour vivre en harmonie dans notre pays d’accueil et ce, conformément aux lois et règlements en vigueur.

Ce geste odieux ayant conduit à la mort atroce de Djiby Diol et quatre membres de sa famille ne restera pas impuni. Unis, nous arriverons à bout des facteurs d’hostilité, en étant attachés à un socle de valeurs qui nous rendent fiers d’être Sénégalais par le réveil de notre fibre patriotique.

Maderpost / Emedia / Pulaar Speaking

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

AIBD – Doudou KA en mode « fast track »

Le nouveau directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), Doudou Kâ, dit considérer sa nouvelle charge comme une "nomination de mission" et souhaite...

Jusqu’où ira-t-il ? Le prix d’Erling Haaland ne cesse de flamber !

Avis aux clubs désireux d'acquérir les services d'Erling Haaland : le prix de l'attaquant norvégien est à la hausse et ne risque pas de...

Milliards en faux-billets: Comment le S. S. Mbacké et ses commerçantes ont été arrêtés!

On en sait un peu plus sur l'affaire de la saisie des faux billets effectuée par la police de Médina au domicile d'un...

Commercialisation arachidière : l’usine de la SONACOS à Ziguinchor dans l’attente de ses premières graines

L’usine de la Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) à Ziguinchor (sud) n’a encore reçu aucune graine d’arachide, huit jours après l’ouverture...

18 cas contre 14 ce lundi, un taux de positivité de 2,65%…

   Le chef de l’Etat l’avait souligné la dernière fois. La courbe des contaminations à la covid-19 évolue en dents de scie ces derniers...

Newsletter

Subscribe to stay updated.