- Advertisement -

Décision de la CEDEAO sur le parrainage, l’agent judiciaire de l’Etat entre dans la danse!

La décision de la cour de justice de la CEDEAO ordonnant au Sénégal de supprimer le parrainage continue de susciter des réactions. Après Ismaila Major Fall, ministre conseiller auprès du Président de la République, c’est au tour de Me Moussa Bocar Thiam, agent judiciaire de l’Etat, de s’inviter au tollé que cette décision a déjà suscité. Ce mercredi 5 mai, il s’est exprimé sur une telle décision qui, pour lui, relève d’une erreur monumentale de droit.

PARRAINAGE – Sur les ondes de la rfm, radio privée, l’agent judiciaire de l’Etat, Moussa Bocar Thiam, dont les propos sont repris par nos confrères de Igfm, souligne que : « Ce genre de décision doit être réformée. On va essayer de voir une possibilité de révision.  Je pense que c’est une erreur de droit monumentale.  Même la cour n’est pas à l’aise. Car en lisant la décision on se rend compte que ce n’est pas un argument juridique solide ».

Pour lui: « un juriste peut se rendre compte à l’évidence que cette décision procède d’une méconnaissance du système de parrainage sénégalais. D’autant plus que sur le rapport de l’audit du fichier dans les recommandations on n’a pas demandé l’annulation du parrainage. Dans la recommandation 14, il a été recommandé son réaménagement. » L’agent judiciaire de l’Etat a, par ailleurs, annoncé que l’Etat va contre-attaquer.

Maderpost / Mamadou Ba

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,832SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles