Covid-19: l’Espagne devient le premier pays européen à franchir le million de cas

L’Espagne est officiellement devenue ce mercredi 21 octobre le premier membre de l’UE à franchir le cap du million de cas de nouveau coronavirus, alors que les restrictions se multiplient dans le pays pour contenir la seconde vague de l’épidémie.

INTERNATIONAL -Le ministère espagnol de la Santé a annoncé dans la soirée 16 973 cas sur les dernières 24 heures, portant le total à 1 005 295 depuis le premier cas détecté le 31 janvier sur l’île de la Goméra, dans l’archipel des Canaries.

Sur ce total, le nombre de morts atteint désormais 34 366, après que 156 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures.

L’Espagne, qui compte quelque 47 millions d’habitants, est le sixième pays au monde à franchir ce seuil du million de cas, après les États-Unis, l’Inde, le Brésil, la Russie, et l’Argentine, selon un recensement effectué par l’AFP à partir de sources officielles.

La seconde vague de Covid-19 a fait moins de morts en Espagne que la première en mars et avril, au pic de la pandémie, quand le pays recensait plus de 800 morts par jour. En outre, l’âge moyen des patients a baissé.

Nouvelles mesures en préparation

Mais alors que les soignants craignent une nouvelle saturation des hôpitaux, le ministre de la Santé, Salvador Illa, a indiqué mardi que le gouvernement réfléchissait à de nouvelles mesures, dont l’imposition d’un couvre-feu, comme l’ont déjà fait la France, la Belgique et la Slovénie, ainsi que deux régions en Italie.

« Il va y avoir des semaines très difficiles, l’hiver arrive, la seconde vague n’est plus une menace, c’est une réalité dans toute l’Europe », a averti Salvador Illa, qui a ajouté que le gouvernement était « ouvert à toutes les propositions » pour freiner les contagions.

Pays parmi les plus endeuillés par la pandémie, l’Espagne avait imposé au printemps l’un des confinements les plus stricts au monde pour freiner la propagation du virus. Mais les cas sont repartis à la hausse cet été après la fin du confinement en juin.

Le retour de la vie nocturne et le manque de ressources pour identifier, tracer et isoler les cas sont en cause, d’après de nombreux épidémiologistes espagnols.

Maderpost/ RFI

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

AIBD – Doudou KA en mode « fast track »

Le nouveau directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), Doudou Kâ, dit considérer sa nouvelle charge comme une "nomination de mission" et souhaite...

Jusqu’où ira-t-il ? Le prix d’Erling Haaland ne cesse de flamber !

Avis aux clubs désireux d'acquérir les services d'Erling Haaland : le prix de l'attaquant norvégien est à la hausse et ne risque pas de...

Milliards en faux-billets: Comment le S. S. Mbacké et ses commerçantes ont été arrêtés!

On en sait un peu plus sur l'affaire de la saisie des faux billets effectuée par la police de Médina au domicile d'un...

Commercialisation arachidière : l’usine de la SONACOS à Ziguinchor dans l’attente de ses premières graines

L’usine de la Société nationale de commercialisation des oléagineux (SONACOS) à Ziguinchor (sud) n’a encore reçu aucune graine d’arachide, huit jours après l’ouverture...

18 cas contre 14 ce lundi, un taux de positivité de 2,65%…

   Le chef de l’Etat l’avait souligné la dernière fois. La courbe des contaminations à la covid-19 évolue en dents de scie ces derniers...

Newsletter

Subscribe to stay updated.