Covid 19- Floraison des cas communautaires -L’histoire donne raison à Abdoulaye Diouf Sarr

« Magoum wakhone nako, mo gueune magoume khamone nako » (Mieux vaut prévenir que guérir).

OPINION – Le Ministre de la Santé et de l’Action sociale avait vu venir. A quelques jours  de la célébration de la Tabaski, Abdoulaye Diouf Sarr puisque c’est de lui dont il s’agit avait lancé un appel pressant à tous les sénégalais pour passer la fête là où chacun se trouvait.

Mais, mal en a pris certaines voix «discordantes» qui ont semblé prendre son contre-pied pour inviter les voyageurs à y aller. L’objectif du ministre de la Santé et de ses services était tout simplement, d’éviter une rapide propagation du virus dans le pays. La Tabaski étant depuis toujours au Sénégal un moment d’échanges, de contact, de fort ancrage entre familles et communautés.

Aujourd’hui, les cas en floraison continuent depuis le retour des «voyageurs», démontrent combien la décision la plus sage aurait été de suivre «les conseils avisés de Diouf Sarr».

En cinq jours ces voyages qui pouvaient bien manquer, ont donné lieu, à plus de 300 cas communautaires et plus de 10 décès. Des chiffres montants avec une courbe ascendante au vu des dernières annonces médicales.

Plus d’une semaine après la fin de la Tabaski célébrée le 31 juillet 2020 à l’unisson, le Sénégal fait face à une propagation voire une floraison sans conteste des cas communautaires. Une situation très alarmante car si jusque-là Dakar était le centre névralgique de la pandémie, aujourd’hui toutes les régions du Sénégal sont touchées de plein fouet.

Certains même se demandent où est cette solidarité gouvernementale tant criée partout, mais qui sur le terrain souffre d’une application manifeste. L’appel de Diouf Sarr suivie ou appliquée, telles les dernières directives du Ministre Aly Ngouille pour freiner la pandémie, aurait pu permettre d’éviter cette montée en puissance de la maladie au Sénégal.

Depuis le début de cette pandémie qui est entrée au Sénégal au mois de mars, il est à constater que malgré les nombreux efforts du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale Abdoulaye Diouf et de ses équipes, des  «torpilleurs» ont pesé de leur voix ou de leur poids pour à chaque fois  contrecarrer les bonnes décisions.

Ce qui se passe au Sénégal est unique. C’est-à-dire constater que dans tous les pays du monde, depuis le début de la pandémie, les Ministères en charge de la Santé sont écoutés et suivis. Mais, ici, chaque appel de Diouf Sarr est sujet à un débat d’un autre ministre ou autorité de la République qui au contraire devrait l’appuyer.

Aujourd’hui, il apparait net et clair que le personnel médical sénégalais a démontré dans le cadre de cette pandémie, tout son savoir-faire. Et même si la situation s’aggrave il est vrai, le Sénégal offre encore un tableau maitrisable et maitrisé. Comparé à certaines puissances mondiales ou africaines.

Ceci, grâce à une politique développée par le Ministre de la Santé Abdoulaye Diouf et par ses équipes. A partir du département de la Santé. D’où une écoute plus respectueuse et plus attentive des «considérations» sur la maladie, y émanant.

Ibrahima FALL – Conseiller municipal à Yoff

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Côte d’Ivoire -Affaire «3e mandat » : Bédié appelle à la désobéissance civile face à la «forfaiture »

Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir), Henri Konan Bédié, a appelé dimanche à la «désobéissance civile » face...

PSG – Blessé – Des nouvelles rassurantes pour Idrissa Gana Gueye

Thomas Tuchel a donné des nouvelles rassurantes d'Idrissa Gueye, sorti après seulement 23 minutes de jeu à Nice. . Idrissa Gueye a dû quitter le...

Gorgui Sy Dieng,chevalier de l’ordre national du lion

Une distinction pour Gorgui Sy Dieng. Le basketteur Gorgui Sy Dieng  a été élevé au rang de chevalier de l’ordre national du lion.  DISTINCTION -...

Thierno Bocoum : « Macky n’a même pas droit à une 3e Candidature »

Au moment où, Aymérou Gning, le président du Groupe parlementaire de Benno Bokk, Yakkar prêchait pour un troisième mandat du président Macky Sall sur...

Aymérou Gningue : « juridiquement, le président Macky Sall peut briguer un 3e mandat »

POLITIQUE -En voilà une déclaration qui risque de secouer le landerneau politique sénégalais ces prochains jours. Aymérou Gningue, le président du groupe parlementaire de...

Newsletter

Subscribe to stay updated.