- Advertisement -

COSPETROGAS – Le non poli de la Société civile qui n’est pas un « faire-valoir »

ENERGIE – La Société civile a émis un refus poli au président de la République qui l’a invitée, mardi 12 juin lors de la concertation nationale sur le pétrole et le gaz qu’il présidait au CICAD à Diamniadio, à intégrer le COSPETROGAZ à condition de respecter le code conduite qui serait de mise, soit de la fermer.

« Nous ne sommes pas des faire-valoir » a répondu la Société civile ce mercredi sur RFM par l’entremise de M. Ibrahima Sory Diallo, indiquant qu’elle est « assez responsable » pour savoir « comment se comporter ».

Selon M. Ibrahima Sory Diallo, la Société civile n’a pas de leçon à recevoir. Relevant que la formulation du chef de l’Etat est « inopportune », M. Diallo a dit que la Société civile qui a « une claire conscience » de sa mission et qu’elle n’entend pas intégrer une structure en « ignorant » qu’elle serait sa « responsabilité », sa « position », son « rôle » et les limites de son implication définie par la « loi ».

« Nous sommes dans de bonnes disposition, mais faudrait-il encore qu’on sache est-ce que la loi nous permet d’agir. »

Le Président Macky Sall a indiqué que COSPETROGAZ était prêt à recevoir la Société civile mais à condition qu’elle sache qu’il y a des choses qu’elle ne pourrait dire.

Ass NDIAYE

ARTICLES LIÉS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Restez connecter

21,986FansJ'aime
2,832SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Derniers Articles