Au One Planet Summit, Macron reconnaît l’échec de la communauté internationale

 « Pas un seul des 20 objectifs qui allaient de l’arrêt de l’extinction des espèces à la réduction de la pollution et à la préservation des forêts n’est atteint”, a reconnu Emmanuel Macron à l’ouverture du “One Planet Summit” 2020, ce lundi 11 janvier.

ENVIRONNEMENT – Consacré à la biodiversité, l’objectif du sommet, organisé par la France, est de relancer une diplomatie verte mise à l’arrêt par le Covid-19.

Le président français a reconnu le retard de la communauté internationale en termes de protection de la biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique.

« Sur la biodiversité, la communauté internationale avait défini en 2010 les engagements d’Aichi. Dix ans plus tard, le constat est sans appel. Pas un seul des 20 objectifs qui allaient de l’arrêt de l’extinction des espèces à la réduction de la pollution et à la préservation des forêts n’est atteint« , a reconnu Emmanuel Macron.

« Il nous faut regarder en face cet échec, pas du tout pour crier au drame ou pour le contempler avec une fascination quelconque pour le désastre, juste pour accélérer notre action avec des choses très concrètes et un suivi réaliste de celle-ci. Et commencer l’année 2021 avec ce One Planet Summit est très important parce que c’est l’année de la réconciliation de tous nos défis.”

Préservation des écosystèmes 

Une trentaine de personnalités sont intervenues, principalement en “visio” en raison de la crise sanitaire. Parmi elles, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, le président de la Banque mondiale David Malpass, l’héritier du trône britannique le prince Charles, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, la chancelière allemande Angela Merkel, les premiers ministres britannique Boris Johnson et canadien Justin Trudeau, le président du Costa Rica Carlos Alvarado, la présidente de la BCE Christine Lagarde ou le patron de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Chacun a présenté des initiatives ou pris des engagements concrets autour des quatre thèmes de la conférence: protection des écosystèmes terrestres et marins; promotion de l’agroécologie; mobilisation des financements; lien entre déforestation, préservation des espèces et santé humaine.

Paris espère ainsi “faire converger les enjeux climatiques et la préservation des écosystèmes,” explique une source à l’Elysée. Car face aux épidémies comme au réchauffement (l’année 2020 vient de se classer comme la plus chaude ex-aequo jamais enregistrée) “la préservation de la biodiversité est quelque part notre assurance vie collective”.

Maderpost / HuffingtonPost

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Lesieur Cristal prend le contrôle de la société Oleonsen

Lesieur Cristal, leader marocain des huiles alimentaires et du savon, a pris le contrôle de la société Oleosen pour accélérer le développement dans le...

Education, l’Uvs et les « Ecoles au Sénégal » signent un protocole cadre de coopération

Le professeur Moussa Lo, coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), et Chérif Ndiaye, directeur des ’’Ecoles au Sénégal’’ (EAS), ont signé un protocole...

Atlético, la FIFA confirme la suspension de Kieran Trippier

Le 23 décembre dernier, la Commission de discipline de la FIFA infligeait une suspension de dix semaines au latéral anglais Kieran Trippier (30 ans)....

Centrafrique, la Cour constitutionnelle valide la réélection de Faustin-Archange Touadéra

La Cour constitutionnelle a rendu ce 18 janvier sa décision concernant le scrutin présidentiel du 27 décembre 2020. CENTRE AFRIQUE - Après des redressements de...

États-Unis, les progressistes et les Afro-Américains attendent Joe Biden au tournant

J-2 avant l’investiture de Joe Biden. Le nouveau président a promis de vouloir guérir les États-Unis de ses divisions. Mais il aura aussi fort...

Newsletter

Subscribe to stay updated.