3731 détenus élargis en 4 mois – Macky Sall désengorge les prisons

Entre la fête de l’indépendance, la Korité et celle de la tabaski que la communauté musulmane sénégalaise célèbre vendredi, le Président Macky Sall aura gracié plus de 3500 détenues, conformément à la tradition républicaine à un moment difficile vécu par le pays et les autres Etats du monde confrontés à la pandémie du nouveau coronavirus.

GRACE – Les services de la chancellerie avaient annoncé aux autorités judiciaires, lors d’une réunion en mars, qu’ils visaient la libération d’au moins 3.000 détenus, afin de désengorger les prisons, rapporte Dakaractu, citant une source judiciaire. C’est chose faite avec la grâce accordée par le président de la République, entre mars et juillet, à 3.731 personnes condamnées pour différents délits et détenus dans les établissements pénitentiaires du Sénégal.

Le chef de l’État Macky Sall a accordé, mercredi, la grâce présidentielle à 674 détenus, à l’occasion de la fête de Tabaski.

Il avait déjà ordonné, vendredi 22 mai 2020, la remise en liberté de plusieurs centaines de personnes emprisonnées pour avoir été en conflit avec la loi. Le président de la République avait gracié 1.021 personnes détenues dans les divers établissements pénitentiaires du pays. Cette décision est survenue à deux jours de la célébration de l’Aïd El fitr coïncidant avec la fin du mois béni de ramadan.

Bien avant cela, 2.036 prisonniers avaient bénéficié de la mesure de clémence prise par le président de la République. Cette décision du chef de l’État est survenue à l’occasion de la commémoration de la fête de l’indépendance du Sénégal et de la célébration de la fête de Pâques.

Désengorger les prisons pour éviter une propagation du virus

Les personnes graciées étaient condamnées pour des infractions diverses et détenues dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal. Il s’agit de délinquants primaires, des condamnés présentant des gages de réadaptation sociale, mineurs, personnes âgées de plus de 65 ans, de grands malades, etc. Qui, généralement, se sont bien comporté en prison.

Cette fois, la prise des mesures de clémence a coïncidé avec la lutte contre la Covid19. Et le Chef de l’État s’efforce de réduire la population carcérale, afin d’éviter une propagation du coronavirus. Le gouvernement a entrepris avec les services compétents une vaste revue des effectifs afin de désengorger les prisons et de limiter le risque de les voir se transformer en foyer de la Covid-19.

Avec les mesures de libération anticipées, à Rebeuss, maison d’arrêt qui concentre le plus grand nombre de personnes incarcérées, la décrue a été plus marquée.

Le Président Macky Sall vient d’offrir une belle opportunité aux détenus graciés de se refaire une vie dans la vie normale, dans les limites des lois, à eux de de saisir cette chance, et particulièrement les jeunes qui se sont retrouvés derrière les barreaux pour avoir tiré sur un joint.

Maderpost / Dakaractu 

 

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Alioune Tine : «Le problème du 3e mandat est né au Sénégal »

Le défenseur des droits de l’homme, Alioune Tine s’est prononcé sur la confirmation de la candidature des présidents Ouattara et Condé à un 3è...

Aly Ngouille Ndiaye durcit les restrictions et annonce des sanctions pénales

L’Etat du Sénégal veut reprendre du poil de la bête après les résultats «catastrophiques» enregistrés ces derniers temps dans la gestion de la pandémie....

Hausse du tarif des forfaits – L’Artp demande à Orange de surseoir à l’augmentation des prix

Les nouvelles offres de l’opérateur Orange- SONATEL ont suscité une forte opposition des consommateurs, qui ont saisi l’ARTP à travers des plaintes portant, entre...

URGENT – Aly Ngouille Ndiaye annonce des mesures fortes dont le port obligatoire du masque

Le ministre de l'Intérieur a annoncé vendredi une batterie de mesures allant de l'interdiction des rassemblements sur les plages et lieux publics au port...

Du nouveau dans le braquage de Centenaire

Après l’arrestation de Mohamed Gassama, un ancien policier, considéré comme l’un des cerveaux du braquage de la veille de la Tabaski et l’implication présumée...

Newsletter

Subscribe to stay updated.