2020, année record pour les catastrophes naturelles

ENVIRONNEMENT -Le géant allemand de la réassurance Munich Re a fait ses comptes : en un an, la facture des dégâts causés dans le monde par des catastrophes naturelles s’est établie l’an dernier à 171 milliards d’euros. Bien plus donc que le record de 2019 qui s’établissait déjà à hauteur de 135 milliards d’euros. Sur ce total, le montant assuré s’est élevé à 67 milliards. Autrement dit la part non assurée des sinistres naturels en 2020 était d’environ 60%.

Un cinquième des forêts australiennes ravagées

Ces catastrophes ont également fait l’an dernier quelque 8.200 morts dans le monde, relève le cabinet bavarois. Sur les dix sinistres les plus coûteux, six se sont produits aux États-Unis. L’ouragan Laura, qui s’est abattu fin août sur l’ouest de la Louisiane avec des vents de 240 km/h a causé à lui seul 10,6 milliards d’euros de pertes (soit la moitié du budget de l’Etat luxembourgeois, à titre de comparaison).

La saison des ouragans dans l’Atlantique Nord a été «hyperactive», note Munich Re, avec un record de 30 tempêtes, dont 13 ont atteint le statut d’ouragan. Les incendies de forêt ont eux fait rage dans l’ouest des États-Unis, au Colorado et en Californie. Dans cet Etat, la superficie brûlée a été plus de quatre fois plus élevée que la moyenne des années 2015 à 2019, faisant 47 victimes.

Ailleurs, les inondations en Chine pendant les pluies de la mousson d’été ont causé environ 14 milliards de dégâts, dont seulement environ 2% étaient assurés.

En Europe, les pertes globales se sont élevées à 9,8 milliards d’euros (dont 2,9 milliards assurées). De fortes pluies ont notamment frappé à l’automne les côtes méditerranéennes du sud de la France et de l’Italie, détruisant au passage des centaines de maisons, de ponts et de routes. 2020 étant aussi marquée par le tremblement de terre survenu en Croatie. Le 29 décembre dernier, le pays subissait ainsi la secousse la plus forte depuis 140 ans.

Tempête, vous avez dit tempête?

Pour le Luxembourg, les spécialistes n’ont relevé comme principal événement que le passage, entre le 9 et le 11 février derniers, de la tempête Ciara. Des bourrasques de vent bien moins destructrices toutefois que la tornade qui, à l’été 2019, avait sévi autour de Pétange et Bascharage. L’épisode avait engendré pour plus de 40 millions d’euros

Maderpost/ AFP-PJ

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Lesieur Cristal prend le contrôle de la société Oleonsen

Lesieur Cristal, leader marocain des huiles alimentaires et du savon, a pris le contrôle de la société Oleosen pour accélérer le développement dans le...

Education, l’Uvs et les « Ecoles au Sénégal » signent un protocole cadre de coopération

Le professeur Moussa Lo, coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), et Chérif Ndiaye, directeur des ’’Ecoles au Sénégal’’ (EAS), ont signé un protocole...

Atlético, la FIFA confirme la suspension de Kieran Trippier

Le 23 décembre dernier, la Commission de discipline de la FIFA infligeait une suspension de dix semaines au latéral anglais Kieran Trippier (30 ans)....

Centrafrique, la Cour constitutionnelle valide la réélection de Faustin-Archange Touadéra

La Cour constitutionnelle a rendu ce 18 janvier sa décision concernant le scrutin présidentiel du 27 décembre 2020. CENTRE AFRIQUE - Après des redressements de...

États-Unis, les progressistes et les Afro-Américains attendent Joe Biden au tournant

J-2 avant l’investiture de Joe Biden. Le nouveau président a promis de vouloir guérir les États-Unis de ses divisions. Mais il aura aussi fort...

Newsletter

Subscribe to stay updated.