A la Une

Un cadre du parti Rewmi dénonce une discrimination au sein du collectif Noo Lank

Yankhoba Diattara, lieutenant de l’opposant Idrissa Seck a fustigé la mauvaise organisation des manifestations par les membres du collectif Noo Lank contre la hausse du prix de l’électricité.

Il a également évoqué une certaine discrimination dont leur formation politique est victime.

« Ce  qui est déplorable dans l’organisation des manifestation de Noo Lank, c’est qu’on constate une discrimination. Parce que quand Rewmi a voulu prendre la parole avec le doyen Mamadou Goumbala, les organisateurs ont dit que notre parti n’était pas programmé », a dit M. Diattara à L’Obs.

Selon lui, cet acte est une forme de discrimination et une injustice faite à Rewmi, alors qu’ils participent régulièrement aux manifestations. « A Thiès, (ville située à 70 km de l’est de Dakar et fief de Idrissa Seck) comme au niveau national, nous sommes partie prenante de tout ce qui de fait dans la plateforme », soutient-il.

Il a, en outre, précisé que vendredi dernier, ils ont envoyé à la manifestation, des responsables comme Eric Ndour, Yankhoba Seydi et Goumbana. A en croire Yankhoba Diattara, ce fait ne date pas d’aujourd’hui. Il existe bien avant les mouvements qui ont précédé Noo Lank.

Par aileurs, Diattara a tenu à préciser que leur formation politique, Rewmi, est dans le Front de résistance nationale (Frn) et participe à ses activités. Une façon de nier tout ‘deal’ entre Idrissa Seck et Macky Sall, suite à la révélation du journaliste Cheikh Yerim Seck, proche du Palais.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]
Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close