A la UneActualitésCharles Faye 360°Politique

On aura tout vu !

Une Mercedes Maybach présidentielle partir en fumée avec sa prestance indéniable et son regard tourné vers l’avenir. Un milliard de nos pauvres francs cramés sortant le Macky d’un confort inégalé, coulé d’imprécision sur route dans un pataquès de faillites sécuritaires et protocolaires.

Chapeau ! Il fallait le faire. Mettre le président, et nous autres avec, dans une telle déconvenue. Et je ne parle pas de ses seaux d’un liquide certainement précieux, exfiltrés subrepticement du coffre-fort en confis, de ces gorilles infirmes désemparés par l’ubuesque, du Macky serein mais tout de même livré à lui-même et de ces post rivalisant d’ardeur et parfois trivialement sur les réseaux sociaux.

Sans doute dus au choc psychosomatique provoqué par la disparition de l’homme lige. Le désormais regretté Ousmane Tanor Dieng, de qui nous avons appris ce que doit être le rapport au silence, en général, et au secret d’Etat, en particulier.

Que d’émotions aurions-nous eues !

De la victoire des Lions, en demi-finale de la CAN 2019, à l’annonce de la mort de Tanor, 4 des 5 éléments se seront rappelés, avec force, à notre bon souvenir. S’exprimant chacun clairement. Nous prenant à témoin, mieux ! Nous avertissant, sur ce que nous devons être et sur ce que nous devons faire.

Comme beaucoup d’autres Sénégalais, je constate qu’à la suite de l’air frais de la victoire de nos Lions sur les Tunisiens qui a soufflé sur toute l’étendue du pays, a répondu lundi et sans appel, telle une onde de choc, une vérité immuable nous rappelant combien nous devons avoir de la retenue et comment nous sommes finalement si peu de chose sur cette terre, laquelle nous appartenons et à laquelle nous retournons.

Un voyage aux antipodes, en seulement 24 heures, avec pour moralité, la nécessité, pour chacun de nous et pour nous tous, et en particulier pour les services de la présidence, de garder toujours à l’esprit, les sacro-saints principes de la sécurité, du protocole, qui ne peuvent se faire sans une parfaite connaissance du terrain, dont la doctrine passe forcément par sa reconnaissance, à titre d’information pour une prise de décision lucide, voir extra-lucide. Et ce quelle que soit la situation. De la plus maitrisée à la plus improbable.

A moins que nous voulions, comme nous semblions vouloir l’inscrire dans notre quotidien, soulever l’ire d’Héphaïtos et rôtir au feu nos ambitions et la cohésion sociale.

Dans cette tempête émotive et cacophonique, que le très zen et feu Ousmane Tanor Dieng a réussi à tempérer, en réunissant comme un seul homme, pouvoir et opposition, jusqu’au chef Etat d’un pays frère auquel nous devons soutien dans sa guerre de souveraineté, il me semble, qu’il y a là, les prémices de la circonscription du feu grâce au cinquième élément.

Oui, nous avons grandement besoin de cette eau purificatrice, non seulement pour doucher nos ardeurs autodestructrices, mais encore assouvir notre soif.

Puissent Aliou et les Lions nous apporter cette eau, en nous faisant pleurer de joie ce soir. C’est tout le mal que je leur souhaite Paternoster ! A toi de décider.

Joummah Moubarrack et bon week-end à tous

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close