ActualitésEconomie

Mme Aissatou Sophie Gladima lance la 5e édition de SIM

Economie

EXTRACTIONS – Le Sénégal souhaite faire des mines un facteur de développement socio-économique, a déclaré Mme Aissatou Sophie Gladima, ministre des Mines et de la Géologie, rappelant que le secteur minier occupe une « place de choix dans le PSE et figure parmi les six secteurs prioritaires retenus pour porter le taux de croissance à 07 %, sur les dix prochaines années ».

« Le nouveau Code minier a voulu créer un meilleur rééquilibrage de la gouvernance des ressources minérales de manière à promouvoir un partenariat mutuellement avantageux entre l’Etat, l’investisseur et les communautés hôtes tout en maintenant l’attractivité du secteur minier national avec le renforcement du fonds de péréquation et d’appui aux collectivités locales et l’instauration  du fonds de développement local », dit-elle.

Aussi, d’après elle, l’élaboration en cours de la phase 2 du PSE est une opportunité pour renforcer l’intérêt porté sur le secteur avec la poursuite notamment des actions prioritaires telles que la relance de l’exploitation du fer de la Falémé, le développement du port minéralier de Bargny et un chemin de fer ;  le développement de la filière phosphates fertilisants; l’accélération de l’exploitation des gisements de zircon et des mines  aurifères ; l’encadrement de l’activité d’orpaillage;  le développement d’un hub minier régional, l’installation et l’exploitation de géoparcs au profit des populations.

Tous ces projets s’inscrivent parfaitement dans la perspective de « faire du secteur des mines et de la géologie, un facteur de progrès social et d’emplois pour l’émergence », thème de notre salon.

Mme Aissatou Sophie Gladima s’exprimait mardi, lors du lancement de la 5e édition du Salon international des mines (SIM), prévu au mois de novembre.

« L’objectif principal du SIM SENEGAL 2018 est essentiellement de montrer que le secteur minier constitue un levier incontournable dans la quête d’une amélioration substantielle des conditions de vie de nos populations », poursuit le ministre, ajoutant qu’il s’agira également d’informer les acteurs, les partenaires et les populations sur les activités majeures réalisées depuis la dernière édition, d’échanger et partager avec les secteurs privés national et international sur les opportunités et les perspectives de développement du secteur des mines et de la géologie.

Il s’agira aussi d’identifier des pistes de réflexion et de solution destinées à améliorer et à optimiser la contribution du secteur au progrès social de nos populations et à la création d’emploi de nos jeunes, de s’inspirer des bonnes pratiques et expériences réussies dans l’amélioration des conditions de vie et de travail des populations résidant dans les zones d’exploitation minière.

Source : Topnews.sn

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Voir aussi

Close
Close