Les conseils de l’archevêque de Dakar à l’opposition

A l’occasion d’une visite de membres influents de l’opposition, Monseigneur Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, a insisté sur la nécessité d’installer un climat de paix au Sénégal.

Après sa visite à Touba dans le cadre de sa tournée auprès des autorités religieuses, l’opposition conduite Mamadou Diop Decroix, Ousmane Sonko, Oumar Sarr et Cie a rendu visite mercredi à l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, auprès de qui elle a dénoncé les manquements du Président Macky Sall, le parti pris d’une justice aux ordres du pouvoir dans le traitement des affaires Karim Wade et Khalifa Sall.

« Nous sommes tous des citoyens de ce pays. Et ce qui s’y passe nous concerne tous. Vous m’informez sur un certain nombre de points. J’essaie de suivre l’actualité. Je suis aussi attentif aux différents propos que j’entends, que j’essaie de comprendre pour en mesurer l’importance », a dit l’archevêque.

« Je crois que vous avez fait une démarche citoyenne en venant m’informer, comme vous le faites aussi auprès d’autres acteurs régulateurs sociaux. Cela signifie que notre préoccupation à nous tous, c’est la cohésion sociale et la paix», a encore dit Monseigneur Benjamin Ndiaye,  leur rappelant aussi que « a paix est le meilleur patrimoine, le meilleur legs que nous ont laissé nos ancêtres et nous devons tout faire pour la préserver ».

« Evidemment, il y a des moyens pour atteindre la paix et la violence n’en est pas un. Pour avoir la paix, il faut accepter de s’asseoir, de se reconnaître différents, de s’écouter et de faire des propositions et des contre-propositions pour arriver à un consensus. C’est la démarche normale », a-t-il dit à ses visiteurs.

Il dira de plus : « Je ne peux malheureusement que prier pour vous. Je dis malheureusement, parce que c’est Dieu qui donne et nos prières ne sont pas toujours faites comme il faut. Mais que Dieu nous inspire les paroles et les attitudes qui conviennent pour le bien de notre pays. »

« Votre démarche montre que vous voulez épuiser les chances qui s’offrent pour que la paix ne soit pas mise en danger. C’est vrai que les ambitions existent, mais c’est Dieu qui donne le pouvoir, ne l’oublions jamais. Et le pouvoir est un service. »

« Alors, si nous cultivons cette conscience d’être au service du peuple et de savoir que c’est Dieu qui, au fond, nous investit d’une mission, je pense que nous devrons avancer avec humilité pour pouvoir faire le mieux possible, ce que Dieu attend de nous. Car après tout, c’est Dieu notre arbitre. Vous avez la garantie de ma prière ».

 

Articles connexes

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article

Les derniers articles

Vidéo – L’armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes

L'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar a annoncé avoir détruit un navire turc transportant des armes et des munitions dans le port...

Pétrole et Gaz – La délégation de la Chambre africaine de l’énergie plaide pour le contenu local

Les premiers projets pétroliers et gaziers du Sénégal étant en cours de développement et leur première production étant attendue dans les deux ans, la...

Ingérence dans la Présidentielle en Guinée Bissau – Ousmane Sonko a joué et a perdu ! (Tribune)

"La paix n’est jamais acquise, il importe de la vouloir, de la défendre et de la consolider à tous les niveaux de responsabilité" disait...

Les braqueurs des cambistes en 2015 lourdement condamnés

Les trois hommes comparaissant pour un braquage devant les locaux de Orabank sur la rue Carnot X Jean Jaurès (Dakar), le 22 mai 2015...

Edmond Bora, nouveau chef du MFDC (Presse)

Le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) aurait désigné Edmond Diatta comme son nouveau chef, trois mois après l’assassinat du chef rebelle Abdou...

Newsletter

Subscribe to stay updated.