ActualitésPolitique

« Le Sénégal est dans un calme qui précède la tempête » (TAS)

Politique

SITUATION – « Le Sénégal est dans un calme qui précède la tempête » prend peur l’ancien ministre de l’Énergie Thierno Alassane Sall, leader du Mouvement « La République des Valeurs », qui a soutenu dimanche dans le direct de Maty Trois Pommes sur facebook « qu’il est dommage qu’un pays pauvre comme le Sénégal soit entré en campagne électorale six mois avant la présidentielle ».

Selon l’ancien ministre, membre fondateur de l’Apr avec lequel il a pris ses « distances » parce qu’il « ne s’y retrouve pas » , le parrainage imposé par le Président Macky Sall pourrait être la clé de discorde qui plongera le pays dans une « situation complexe », comme ce fut le cas « d’insurrection » sous Abdou Diouf en 1988.

Soulignant que le « rapport de force » est inévitable, Thierno Alassane Sall estime que les politiques doivent s’approcher des populations afin de leur expliquer les tenants et aboutissants du parrainage.

« Cependant, il a relevé que l’opposition sénégalaise a besoin de moyens pour faire face à un pouvoir à la rue. Les citoyens doivent s’engager ». Il a demandé aux intellectuels, à la presse « de se lever contre le parrainage qui n’est pas un filtre moderne comme le dit la majorité mais plutôt une occasion pour éliminer des candidats représentatifs. Le boycott de la présidentielle serait une erreur grave », a-t-il dit.

Maderpost

Tags
Show More

Related Articles

1 thought on “« Le Sénégal est dans un calme qui précède la tempête » (TAS)”

  1. Honnêtement ce Monsieur est une pourriture. Comment peut-on sortir une telle bêtise de la bouche.
    Au lieu d’œuvrer pour la concorde nationale, il prédit des calamités pour le pays.
    Les politiciens, journalistes et avocats et droits de l’hommiste ne sèment que la haine et le mensonge.
    Ces corporations connaissent mal le peuple sénégalais. Ce grand peuple ira aux élections élira son président ( de quelque bord qu’il soit) et rentrera tranquillement chez lui, laissant ces chiens errants de politiciens, avocats et journalistes et autres paresseux de droits de l’hommiste hurler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close