ActualitésSports

La Fifa en guerre contre le racisme

Coupe du monde en Russie

FOOTBALL – Le racisme est revenu au premier plan des thèmes de la présente Coupe du monde à la suite des craintes exprimées avant le tournoi sur le comportement des supporters internationaux et locaux.

Les Mexicains, les Serbes et une portion de supporters anglais se sont distingués et sont désormais dans la ligne de mire de la Fifa qui a d’ailleurs infligé à la Fédération mexicaine une amende de 10 400 $ pour «scandales discriminatoires et insultants» lors de la victoire 1-0 de sa sélection nationale face à l’Allemagne.

Les fans avaient entonné leur célèbre chant « enfant de p » (puto) à l’endroit du gardien but allemand Manuel Neuer.

L’attaquant mexicain Javier Hernandez a du faire appel, via son compte Instagram, aux supporters de son pays pour mettre fin à la pratique. Ecrivant sur son compte : « Aux supporters mexicains dans les stades, ne criez pas ‘pu…’ Ne risquons pas une autre sanction. »

Les Mexicains ont été punis 12 fois pour leurs insultes contre les homosexuels pendant la campagne de qualification à la Coupe du Monde, recevant des avertissements pour les deux premières infractions et des amendes pour 10 autres.

Ils sont attendus et risquent lourd.

La FIFA a également infligé à la fédération serbe une amende de 10 000 dollars pour « l’affichage d’une bannière offensive et politique par des supporters serbes pendant le match entre la Serbie et le Costa Rica ».

Ailleurs, la police britannique travaille avec l’Association de football pour enquêter sur une vidéo qui a fait surface en ligne, montrant apparemment des supporters anglais à la Coupe du monde en Russie.

La vidéo montre deux fans exécutant un salut nazi et chantant un chant antisémite sur Tottenham Hotspur, dans un bar à Volgograd le week-end.

Au Royaume-Uni, Lord Alan Sugar, homme d’affaires et personnalité de la télévision, s’est excusé pour avoir publié un tweet sur le Sénégal. Il a comparé l’équipe du Sénégal à des les joueurs vendant des lunettes de soleil et sacs à main contrefaits sur les plages de Marbella. 

« Je reconnais certains de ces gars de la plage de Marbella », a-t-il tweeté. 

Sugar a ensuite supprimé l’image et ses tentatives de justification, en disant: » Je me suis mal jugé [sic] tweet plus tôt. Il n’était nullement destiné à offenser, et clairement ma tentative d’humour a eu l’effet inverse. J’ai supprimé le tweet et je suis désolé. » 

Piara Powar, directeur exécutif du FARE réseau de lutte contre le racisme, a déclaré dans une déclaration: « Alan Sugar a délibérément et avec intention raciste cherché à rabaisser une équipe de football de la Coupe du Monde au milieu d’une célébration mondiale que les Africains ont autant le droit de disputer comme n’importe quel autre continent. Et comme si les mots n’étaient pas assez dommageables, il a illustré le point avec un graphique ».

« Cette ignorance et ce stéréotype de toute une race, un continent de plus de 1,3 milliard de personnes, est honteux et particulièrement dommageable pour un personnage public éminent, membre de la Chambre des Lords. 

Ass NDIAYE

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close