A la UneActualitésSports

« Jack Bauer » organise jeudi une rencontre pour pacifier les navétanes

Violence dans les navétanes

FOOTBALL – Après s’être attaqué aux épaves de voitures, restaurants clandestins et autres désagréments dans le coeur de la ville, le sous-préfet de Dakar Plateau, M. Djiby Diallo rebaptisé « Jack Bauer » du nom du héros de la série américaine « 24H00 » lance une grande discussion sur la sécurisation des navétanes en présence de toutes les acteurs sociaux à travers le Comité local de développement, jeudi à 09H30 à la mairie de Dakar-plateau, a appris Maderpost de source digne de foi.

« Jack Bauer » ne veut plus de violence dans les matches de navétanes et pour se faire, il a décidé d’appeler tous les acteurs sociaux et sportifs pour une réflexion sur les causes de la violence et les solutions, à travers cette rencontre au cours de laquelle des propositions seront faites en vue du changement de comportement, de l’éradication de la violence et des jets de pierres qui l’ont conduit, lui comme beaucoup de ses pairs préfets, à suspendre les navétanes à Dakar et d’ailleurs.

« Le Sous-préfet ne veut pas entendre parler de suspension des navétanes cette année, c’est pourquoi il a mis l’accent sur la préparation de cette compétition importante pour la jeunesse et sur l’innovation qu’il veut apporter. C’est en ce sens il a préféré appeler les responsables des ASC, les présidents de zones, l’Oncav, les conseillers locaux, les chefs de quartier, les imams, les comités, les bajjeenu gox, la police, l’administration pour réfléchir ensemble sur la conduite à tenir, avant, pendant et après les matches », indique la source de Maderpost.

« Ces échanges, dit-elle, permettront d’avoir une meilleure lecture des enjeux des navétanes mais aussi de faire le bilan de la violence ».

« Ce sera aussi l’occasion pour revenir  sur la tragédie de Demba Diop qui avait enregistré la mort de 8 jeunes », poursuit la source.

L’objectif du Sous-préfet est de faire comprendre « avant le démarrage des navétanes » que la violence « ne rime pas avec jeunesse ».

« Puisque ce sont les parents, les bajjenu gox, chefs de quartiers, notables, etc. qui interviennent chaque fois pour la libération des jeunes après les casses, il est bon de leur faire comprendre qu’il serait indiqué aussi qu’ils discutent avec leurs enfants ».

« Ce sera l’occasion d’avoir une discussion franche mais aussi verticale. Les comités de mobilisation et de propagande devront parler avec les supporters », dit encore la source.

En vue de faire « prospérer l’idée de la non-violence et d’arriver à la pacification effective des matches de navétanes », le Sous-préfet Diallo n’écarte pas de doter les navétanes de la Coupe Fair-play « dotée une enveloppe conséquente ».

La source révèle que le Sous-préfet pourrait même rouvrir les portes du stade Demba Diop si la promesse du code de conduite sans violence est soutenue par tous les acteurs et personnalités influentes.

L’idée de voir les victorieux faire la haie d’honneur pour les vaincus après les matches germe dans la tête du Sous-préfet Diby Diallo qui est en train de frapper les esprits à Dakar.

Habib NGOM

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Close