ActualitésAfrique

Guinée : la crise du carburant risque de paralyser le trafic aérien

Afrique

HYDROCARBURE – C’était jusque-là une menace proférer par l’inter centrale syndicale CNTG-USTG qui sont à l’origine, avec les forces sociales de Guinée (FSG) du mouvement de grève contre la hausse du prix du carburant, elle semble désormais prendre forme.

Les organisations syndicales des différents services de l’aéroport international de Conakry affiliées à la CNTG et l’USTG menacent d’aller en grève à partir du 2 août 2018 et de paralyser le trafic aérien.

Les sections syndicales des différentes sociétés intervenants au sein de l’aéroport international de Conakry en l’occurrence, SICASS, SOGEAC (la société qui gère et exploite l’aéroport de Conakry) ; ANA (agence nationale de la navigation aérienne) ;  NEWREST ; SAT, ont déposé ce mercredi  25 juillet un avis de grève générale illimitée sur toute la plateforme aéroportuaire de Conakry.

Source Financial Afrik

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Voir aussi

Close
Close