A la UneActualitésPolitique

Foule nombreuse aux obsèques de Bruno Diatta

Politique

OBSEQUES – Une foule immense de chrétiens et de musulmans a convergé jeudi à la Cathédrale de Dakar pour la messe de requiem de Bruno Diatta, célébrée par Monseigneur Benjamin Ndiaye, en compagnie d’une dizaine de prêtres.

Recouvert du drapeau sénégalais, le cercueil de Bruno posé devant l’autel, dès 12h, était l’attention d’une longue file de personnes, qui ne s’est rompue que vers 14h passé, pour lui faire ses derniers adieux.

Famille, amis, collègues, et nombreux patriotes ont rempli la Cathédrale de Dakar, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le protocole assuré par des femmes, toutes de blancs vêtues, et des hommes en costumes noirs et chemises blanches. Un nombre important de sapeurs-pompiers est également présents à la cérémonie.

L’autel orné de nombreux bouquets de fleurs jaunes, blanches, rouges et violettes, et de bougies. Au milieu des bouquets, une photo de Bruno. Des prières dites, des chants religieux entonnés des témoignages pour cet homme, qui a longtemps servi la Nation.

« Jamais nous ne te décevrons, Papa »

Dans l’homélie, l’Archevêque de Dakar nous a rappelé que « comme le bon sel qui garde toute sa saveur, Bruno Diatta a porté son identité chrétienne dans son travail, jusque dans les plus hautes sphères de l’Etat du Sénégal. » Avant de confier: « Nous lui sommes pleinement reconnaissants pour la qualité de son témoignage. Son exemple nous interpelle pour vivre et agir comme disciple du Christ. »

Les enfants de Bruno Diatta, en bons chrétiens, ont loué le Seigneur pour l’homme que leur papa était : « Nous célébrons ton existence, nous célébrons ta vie,  nous rendons grâce à Dieu en ce jour et humblement, papa, nous te disons merci.» Et de lui promettre : « Tu nous as transmis ton courage, ta dignité, ta fierté, ton honneur et nous te faisons la promesse que jamais nous ne te décevrons. Ton héritage est un trésor que, jalousement, nous préserverons. Tu es et tu resteras notre pilier, notre force, notre référence. »

Au sortir de la messe, des bousculades, un grand embouteillage, des applaudissements. Une femme en larmes, chapelet musulman à la main, crie : « Bye, Bruno ! Tu as fait la fierté de notre Sénégal. Tu peux reposer en paix ! » C’est évident que pour sa Nation, Bruno Diatta a fait sa part. Paix à son âme !

Avec Monia Inakanyambo

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close