A la UneActualitésEconomie

Accusations de corruption dans le pétrole – Le DG de BP Sénégal « démonte » BBC

Geraud Moussarie, Directeur général de BP Sénégal a réfuté jeudi les accusations de corruption de la chaîne britannique BBC incriminant Aliou Sall, le frère du président de la République, et Frank Timis qui va, selon ladite chaîne, bénéficier de la manne financière de 6000 milliards de francs CFA sur les prochaines décades après avoir cédé à géant britannique BP les droits d’exploitation, rapporte jeudi Senbusiness.

CORRUPTION – Dans une déclaration, M. Maussarie indique que «BP a soigneusement effectué la revue de l’histoire diffusée par BBC Panorama» et que c’est «vigoureusement» qu’elle «réfute cette représentation trompeuse et fallacieuse de nos activités au Sénégal»

Il ajoute que «BP réfute fermement toute suggestion que BP aurait agi de manière inappropriée pendant l’acquisitions des partes de Timis Corporation au Sénégal en avril 2017».

«BP a effectué les vérifications appropriée avant de décider des intérêts  dans les licences Cayar offshore profond et Saint Louis profond, y compris l’aspect  éthique et anti-corruption. Nous en sommes sortis convaincus que rien ne s’opposait à l’acquisition de ces parts. Le montant payé par BP pour ces parts de licences est dans la valeur du marché à ce stade, d’exploration et de développement. Ces clauses du contrat sont confidentielles ce qui est une approche courante dans ce type de transaction.», a-t-il encore dit. 

Les Royalties versées à Timis

A ce propos, le DG de BP Sénégal relève que «les allégations de la Bbc concernant le montant des royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation sont absurdes»
«Le système de royalties est courant dans l’industrie oil and Gas toutes les royalties qui pourraient être payées à Timis Corporation seront exclusivement déduites des fonds de BP Ces royalties  n’auront aucun impact sur les revenus de la République du Sénégal ou ceux de ses partenaires.», clame Maussarie. 

«En réalité, le montant des  potentielles royalties, évoqué dans l’émission est tellement faux et exagéré qu’il en est complètement fantaisiste. BP ne reconnait pas ce document contenant ces chiffres et présenté comme dans le programme. Nous pensons qu’il a été produit par une autre partie.», précise le DG de BP Sénégal. 

Parts du Sénégal et de Timis

Il va plus loin dans la comparaison, soutenant : «Même dans un scénario avec les conditions économiques et techniques très favorables, les royalties qui pourraient être payées par BP à Timis Corporation n’atteindraient même pas 1% de ce que la République du Sénégal pourrait recevoir. Et encore une fois, et c’est très important, rien de ce qui sera payé n’affectera les parts du Sénégal».

Maussarie d’affirmer : «BP est confiant que le peuple du Sénégal est le premier bénéficiaire du développement de ses ressources gazières et demeure complètement engagé à ouvrir cenouveau flux financier, ainsi qu’une nouvelle source d’énergie domestique pour le pays, grâce au projet Grand Tortue Ahmeyim que vous avez confié à Bp. Et cela dès 2022.»

A propos de BP

Anciennement nommée Anglo-Persian Oil Company (APOC) depuis 1909 avant de devenir Anglo-Iranian Oil (AIOC) en 1935, puis British Pétrolum Company (BP) en 1954 et BPAmoco en 2001 après sa fusion avec AmocoAtlantic Richfield  (Arco) et Burmah Castrol, BP est devenue la plus grande société du Royaume-Uni  et la troisième compagnie pétrolière mondiale dans la recherche, l’extraction, de raffinage  et de vente de pétrole

Sa division londonienne est évaluée à environ cinquante milliards de dollars. Sur le plan international, BP est présente dans plus de cent pays et emploie plus de 80 000 personnes. 

Toutefois, l’image du géant britannique souffre depuis 2010 d’une mauvaise publicité due à l’explosion d’une de ses plateformes pétrolières, notamment Deepwater Horizon, considérée jusqu’ici comme l’une des plus importantes catastrophes écologiques liées à l’exploitation du pétrole de l’histoire. Ce qui lui avait valu une amende record de 4,5 milliards de dollars en janvier 2013 (Source : Wikipedia). 

La même source affirme néanmoins, que BP avait la même année, malgré une perte de bénéfice, affichait un chiffre d’affaires de 308,928 milliards de dollars américains, la classant au 4e rang des plus grandes entreprises mondiales selon leur chiffre d’affaires.

Source : Senbusiness

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close